Fantaisies carnavalesques au LT

Des flocons de neige pour nous faire une surprise, des beignets de carnaval pour friandise, un petit brin de folie, un petit brin de fantaisie animent la journée du vendredi 10 février 2017.
Certains élèves osent l’association HAUT CHIC & BAS CHOC dans leurs tenues vestimentaires.

Des rires et des sourires, des couleurs vives et des assortiments cocasses provoquent une ambiance joyeusement décontractée au LT en cette veille de vacances de février.

Bonnes vacances à toutes et à tous !

C. SCHALLER

 

Carnaval au LG

Les 2 gagnants du lycée sont :

  • Valentin WISS T°2
  • Emilie SWIBODA T°2

Les gagnants du collège sont (6 élèves sont 4ème ex æquo) :

  • Justine KALT et Erine MILTO 5°Renoir
  • Louis ANDRE 5°Renoir
  • Marie RITTER 5°Renoir
  • Meri MELKUMYAN 5°Matisse
  • KLEIN CLERC Livio 5°Renoir
  • Jean-Baptiste RENARD 5°Renoir
  • Damien BEIGUE 5°Renoir
  • Justin PAYET 5°Cézanne
  • Aymeric MAILLETAS 6°Vigny

Les élèves de 6° Apollinaire dans la magie de l’Opéra

Mercredi 14 décembre, nous nous sommes rendus au Théâtre Municipal de Colmar pour assister à une adaptation lyrique du conte des frères Grimm, « Blanche-Neige »  par Marius Félix Lange et l’Opéra National du Rhin.

Accueillis avec beaucoup de gentillesse par M. Petit, responsable culturel du pôle « Jeune public » et M. Monteil, le chef d’orchestre en personne, nous nous sommes installés dans la deuxième galerie, avec une vue imprenable sur la salle et sur la scène.

Nous avons tout de suite été attirés par le décor, construit pour nous faire entrer dans un monde imaginaire : la maison des Nains était au premier plan, devant le rideau de scène, minuscule mais très bien agencée, on y trouvait lits, cuisine, mais aussi vaisselle et plats savoureux.

Sur la scène, de nombreux miroirs rappelaient la magie du conte ; parmi eux, un comédien jouait le rôle de Miroir – Conteur et devait affronter la méchante Reine et lui obéir.

Cette marâtre était obsédée par sa beauté, sa seule terreur était de vieillir, et d’avoir une rivale, n’hésitant pas à tuer celle qui risquait de la détrôner. Or Cendrillon était bien plus jolie qu’elle, courageuse et surtout bien plus gentille, attentive aux autres : un cœur d’or.

Les costumes reflétaient bien le caractère des personnages : la méchante Reine était tout en noir, avec une robe et une coiffure sophistiquées, des bijoux en pagaille. Au contraire, Cendrillon portait une robe blanche et des bottillons rouges comme ses lèvres, elle correspondait exactement aux désirs de sa véritable Maman qui la voulait « blanche comme la neige, aux cheveux noirs comme l’ébène, aux lèvres pourpres comme le sang ».

Un autre personnage nous a beaucoup plu : le chasseur, impressionnant avec sa panoplie suréquipée. Pourtant il était lui aussi très gentil et réussit à sauver Blanche-Neige des griffes diaboliques de sa marâtre.

Nous n’oublierons pas les Nains, vêtus de blanc et rouge comme leur amie Blanche – Neige. Sympathiques, souvent drôles ils passaient leur vie à travailler en chantant. D’ailleurs, à la fin du spectacle, nous avons chanté avec eux « La marche des Nains » que nous avions apprise en cours d’éducation musicale ! Les sept Nains avaient vite compris les manigances de la Reine et avaient presque toujours réussi à sauver leur protégée.

Nous avons apprécié particulièrement deux scènes, l’une émouvante, l’autre plutôt heureuse et comique.

Au tout début du spectacle, la mère de Blanche-Neige, bien triste, allait mourir pour donner la vie à la petite fille qu’elle désirait tant. La mise en scène donnait l’illusion qu’elle voyait sa fille Blanche-Neige à travers un miroir et pouvait presque communiquer avec elle.

La dernière scène est une scène de joie : la marâtre était devenue une vieille femme, laide, elle vivait donc son pire cauchemar ! Un châtiment bien mérité ! Au même moment, la foule en liesse applaudissait le cortège nuptial de Blanche – Neige et Adélar, son prince. Pendant qu’Adélar emportait sa jeune épouse sur son cheval blanc, le Miroir, enfin délivré, cria à la méchante Reine « Va te faire voir ! » car il refusait désormais de renvoyer le vilain reflet de cette sorcière ! Le jeu de mots nous a bien fait rire !

 

Après avoir chaleureusement applaudi et « bissé » les chanteurs, comédiens, musiciens, le metteur en scène Waut Koeken et le chef d’orchestre Vincent Monteil, nous sommes rentrés au collège, les yeux pleins d’étoiles et de rêves .

Nous attendons maintenant avec impatience notre prochaine découverte de l’opéra, avec peut-être la visite des ateliers de l’Opéra du Rhin…

Les élèves de 6° Apollinaire

La classe de Terminale 9 STL au Commissariat de Police de COLMAR

Les 25 et 26 janvier 2017, la classe entière de TERMINALE STL du Lycée Technologique St André est convoquée au Commissariat de Police de COLMAR. Les élèves sont attendus par les agents de la Police Technique et Scientifique, Mme RAUL et M. DEVESSIERE…

Un crime a eu lieu … une victime au sol, ligotée par le cou à un porte-manteau…

Une chaise renversée, des douilles d’arme à feu au sol, mégots de cigarette dans le cendrier, bouteilles et verres, restes d’une soirée alcoolisée, une lettre de menaces avec signature froissée dans la poubelle…

Il s’agit de retrouver l’auteur du crime au travers d’indices laissés sur place !

Le travail d’enquête peut commencer à partir de cette scène de crime : photographies sous tous les angles, recherche d’indices à exploiter tels que ADN et empreintes.

Le travail réalisé sur les empreintes est expliqué avec précision aux élèves-enquêteurs… 12 points parmi les crêtes et les sillons permettent d’identifier une empreinte détectée sur le lieu du crime, et comparée avec une empreinte « fichée ».

Accompagnés au sous-sol, sous la direction de M. DEVESSIERE, les élèves se prêtent à la signalisation réalisée sur un suspect : photographies de face et de profil, identité, prise d’empreintes et prélèvement d’ADN.

Mme RAUL complète l’exposé par la démonstration pour chaque élève d’un matériel permettant la localisation et l’examen des preuves. Protégés par des lunettes, les élèves découvrent, à la lueur de lampes spéciales (UV, infra-rouges) des traces invisibles à l’œil nu.

Leurs connaissances théoriques sont mises en application et servent quotidiennement dans ce domaine professionnel.

Par groupes ils s’exercent à la reconnaissance d’empreintes en utilisant la technique expliquée en début de séance.

Elèves et accompagnateurs ont apprécié la qualité des démonstrations et explications, des expériences vécues de Mme RAUL et M. DEVESSIERE, ainsi que l’accueil privilégié du Commandant FIERD-BAVOUX, Chef de la Brigade de Sureté Urbaine.

Nous les en remercions tous très chaleureusement !

Concours d’écriture, d’art plastique et rencontres d’auteurs

Dans le cadre du Salon du Livre de Colmar 2016, plusieurs activités ont été menées au mois novembre auprès des élèves du collège et du lycée, sur le thème « Des mots et des notes ».

Le concours d’écriture

Une vingtaine d’élèves volontaires (issus de 6e, 4e, 1ère et Tle) ont représenté l’établissement au concours d’écriture organisé par les documentalistes de Colmar, qui a réuni quelque 353 élèves à la salle des Catherinettes le 10 novembre. En accord avec le thème du Salon du Livre, les sujets proposaient aux élèves de retranscrire une chanson sous forme d’histoire, ou de transformer une histoire célèbre en chanson. Une élève du lycée, Morgane MAILLARD (Tle 1) s’est distinguée en obtenant le deuxième prix ex-aequo de la catégorie lycée général.

Les rencontres d’auteurs

Deux auteurs présents au Salon du Livre sont venus rencontrer les élèves le 25 novembre pour un échange autour de la lecture et du métier d’écrivain :

Sylvaine Jaoui : Cf. Mme Schneider qui prépare un texte avec ses élèves de 6ème.

Jean-Marie Laclavetine : Les élèves de 2nde ayant choisi l’option « Littérature et Société » ont pu échanger avec Jean-Marie Laclavetine, romancier et membre du comité de lecture Gallimard. Les questions-réponses ont porté sur le métier d’écrivain, mais également sur la littérature et sur le monde de l’édition.

Le concours d’art plastique

Toujours dans le cadre du Salon du Livre, les élèves de toutes les classes de 3ème ont été invités par Mme FRANCISAIN à réaliser des créations sur le thème « Des notes et des mots » durant leurs cours d’arts plastiques. Dix-huit travaux se distinguant par leur originalité ont été exposés au CDI pendant le mois de novembre et au parc expo de Colmar durant le Salon du Livre. Un vote interne à l’établissement a permis de récompenser les trois élèves les plus inspirés : Nelly MUNIER (3ème Descartes), Quentin SONDAG (3ème Lavoisier) et Sara NISSLE (3ème Edison).

Taxe d’Apprentissage 2017

« La réussite de nos projets dépend aussi de vous ! »

La Taxe d’apprentissage est le seul impôt dont vous avez le choix du bénéficiaire. En soutenant le Lycée Saint André, vous transformez votre contribution obligatoire en un véritable investissement ! Le Lycée Saint André est habilité à recevoir la taxe d’apprentissage au titre du hors quota (par cumul) :
– Catégorie A (Baccalauréat Technologique, BTS)
– Catégorie B (DE)

Comment verser votre Taxe d’Apprentissage au Lycée Saint André ?

Vous devez vous rapprocher de l’OCTA (Organisme Collecteur de la Taxe d’Apprentissage) de votre choix afin qu’il vous transmette son formulaire de déclaration de Taxe d’Apprentissage. Ce formulaire complété est à retourner à votre OCTA avant le 1er Mars 2017 avec votre règlement. Par la suite, votre OCTA reversera le montant de votre taxe d’apprentissage correspondant au Lycée Saint André. Il vous suffira alors d’indiquer clairement dans les cases réservées à cet effet votre choix ainsi que le montant que vous souhaitez verser.

LYCEE TECHNOLOGIQUE SAINT ANDRE
19 Rue Rapp 68000 COLMAR
Code UAI : 0680149T

Formulaire PDF

L’amitié Franco-Allemand

Pour cette nouvelle édition de la semaine franco-allemande, nous avons poursuivi notre voyage sur les routes allemandes. L’amélioration de nos connaissances de ce pays favorise cette notion d’amitié qui nous lie aujourd’hui. Cette amitié est un atout pour l’avenir de nos jeunes. Aussi, nous avons travaillé avec un support papier pour les uns et nous avons utilisé le support numérique pour les autres. Les élèves ont développé leurs connaissances sur le made in Germany, la Bavière et le monde d’Europa Park. Les élèves ont pu tester leurs connaissances avec quelques questions. Les élèves méritants de par leur travail et le sérieux dont ils ont fait preuve ont été récompensés par le foyer-collège.

Nous remercions les professeurs d’allemand pour leur investissement durant la semaine.

Le Foyer-Collège

Les élèves de spécialité arts plastiques au musée Unterlinden

C’est dans le cadre du programme de cycle terminal « l’œuvre la filiation et la rupture » que les élèves ont été conviés le 13 décembre à une visite de l’exposition consacrée à Otto Dix.

Cet artiste emblématique de l’entre deux guerres, a été toute sa vie hanté par le Retable d’Issenheim.

Cette exposition aura été pour les élèves une opportunité de voir ou revoir cette œuvre de proximité, avant de constater que le passé reste présent dans les productions artistiques modernes et contemporaines.

Afin de comprendre la démarche d’Otto Dix et puisque comme le dit Confucius : « Une image vaut mille mots. », les élèves ont réalisé sur place des croquis d’après les œuvres présentes afin d’établir des liens visuels entre elles et le Retable.

Cette visite se devait également de faire comprendre aux élèves qu’au delà des moyens extraordinaires de diffusion de notre époque, rien ne remplace la rencontre réelle avec les œuvres.