Aimer est-ce possible ?

Comment parvenir à l’estime de soi et des autres, au respect du corps et des relations si l’on n’entend parler d’amour que comme d’une technique, de pratiques à essayer, de prévention de risques ou d’uniformisation des sexes ?

Mathieu ROHRBACH, Adjoint en pastorale scolaire, a organisé deux journées de formation des lycéens pour répondre à cette question importante. La force de cette animation proposée à tous nos élèves de seconde et à tous les lycéens de filière technologique cette année, était de s’appuyer sur un sondage effectué auprès des élèves. Ils ont pu exprimer leurs questions, leurs convictions et leurs craintes.

L’intervenant sollicité n’était autre que M. Eric JULIEN (auteur, compositeur, père de cinq enfants) qui accompagne un groupe Biblique à la prison de Fleury-Mérogis et des groupes de jeunes en Aumônerie.  Il intervient depuis de longues années auprès de jeunes et d’adultes, notamment dans le cadre de l’Enseignement Catholique, sur les thèmes de l’amour et de la nouveauté de la foi chrétienne.

Les élèves et les professeurs ont été impressionnés et marqués par la vérité et la justesse des propos d’Eric JULIEN et la grande qualité pédagogique.

Gageons que cette animation, en révélant le désir profond des élèves, leur a permis de comprendre les mécanismes intérieurs qui entrent en jeu dans chacune de nos relations.

Mathieu ROHRBACH

Sortie culturelle des élèves de Terminale à Strasbourg

Nous voilà tous impatients de partir à Strasbourg en train. Le rendez-vous est matinal, mais la bonne humeur est là, malgré le froid et l’humidité.

Nous sommes arrivés à Strasbourg pour voir la mise en scène d’un des dialogues de Platon intitulé « Criton ». Socrate vit ses dernières heures. Et même s’il est en prison et que son riche ami Criton lui propose de s’évader, Socrate refuse. Au nom de quoi ? Au nom des lois paradoxalement. Pourtant ce sont ces mêmes lois qui l’ont condamné injustement à la mort. Le dialogue offre le cœur du dilemme : rester et mourir injustement ou bien s’évader, fuir lâchement ? Socrate tranchera, montrant ainsi qu’il reste libre jusqu’au bout paradoxalement. Il est préférable de subir une injustice plutôt que d’en commettre une. Qui d’entre nous, aujourd’hui, pourrait avoir le même courage comme Socrate ?

À la fin du spectacle les acteurs ont proposé un échange avec le public autour du dialogue et ses problèmes philosophiques. Les élèves ont été ravis de poser quelques questions.

Une fois le déjeuner fini, nous sommes allés au Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg où nous avions réservé deux animations. Les élèves, divisés en deux groupes, ont découvert ou redécouvert certaines œuvres choisies par les animatrices. Ils ont pu faire des croquis, poser des questions plus approfondies, rêvasser, voire méditer, tout cela dans le cadre magnifique du musée situé à deux pas de la petite France.

Hélas il a fallu rentrer…

Nous espérons que les élèves ont trouvé cette sortie enrichissante et que toutes ces œuvres philosophiques ou artistiques ont semé quelques graines…

David Bolognese, Pierre Labrousse, Nicoleta Flotté Dumitrache

 

Les Terminales Abibac à Bonn

Les élèves de Terminale Abibac se sont rendus à Bonn du jeudi 9 au mardi 14 mars 2017, dans le cadre d’un projet réalisé avec leur école partenaire : le Hardtberg Gymnasium. Les correspondants allemands ont d’ailleurs hébergé les élèves français. Nos terminales ont eu la chance de présenter notre établissement et notre région lors de la soirée d’inauguration de la section Abibac au Hardtberg Gymnasium.

Ils ont pu, tout au long du séjour, retracer l’histoire de Bonn, ancienne capitale fédérale de RFA, et découvrir les transformations mises en œuvre dans la ville lorsque la capitale fédérale d’Allemagne a été transférée à Berlin.

Ils se sont rendus à la maison de l’Histoire de la République Fédérale d’Allemagne, ils ont découvert le chemin de la démocratie, retraçant toute l’histoire de Bonn en tant que capitale fédérale et montrant les différents lieux de pouvoir de l’époque. Ils ont eu la chance de se rendre au Ministère du Développement Economique, siégeant encore à Bonn, pour y mener des interviews.

 

Les élèves de 3e Curie au Théatre…

Le mardi 28 février, les élèves de la 3e Curie, au théâtre Europe, ont assisté à la mise en scène du texte de Jean Pierre Siméon, Sermons Joyeux, par la Compagnie des Anges Nus. Le texte et la mise en scène ont fait l’objet d’une analyse en cours d’Education Musicale et de Français.

 » Le mise en scène était mouvementée, étrange, déroutante et surprenante, par rapport au texte que nous avions étudié en classe. Par sa musique, ses jeux d’acteur, sa vivacité et son aspect comique – parfois trop exagérés -, la représentation nous a fait comprendre des idées complexes et parfois lourdes de sens, sur des réflexions actuelles »

Les élèves de 3ème Curie

 

 

Echange Driestar College – Saint André

C’est sous un soleil estival qui nous a baignés toute la semaine que nous avons eu la joie d’accueillir nos correspondants du 27 au 31 mars.
 Nous avons vécu beaucoup de temps forts, de découverte, d’échange et de visites.
 Avec le Musée Unterlinden, le rallye dans Colmar, la visite du L.T avec l’accueil chaleureux d’Arnaud, la visite du château du Haut-Koenigsbourg, les Olympiades au gymnase organisées par 2 super profs de sport (merci Eric et Maxime), la journée au Titisee avec l’après-midi au Badeparadies, la journée à l’Ecomusée et celle à Strasbourg sans oublier la soirée d’anthologie où nous avons pu dîner dehors avec un buffet très garni et des tartes flambées à gogo (merci aux parents) et une salle Kammerlocher transformée en boîte de nuit (merci à Matthieu et à DJ Loïc)… Avec le bonheur supplémentaire d’avoir démarré chaque matin avec un temps fort de réflexion et de musique (merci Matthieu) et une visite privée !!! de la Cathédrale de Strasbourg.

Avec ce programme intense en émotions et partage, cela a été difficile de se dire au revoir le vendredi soir à l’aéroport. Nul doute, que chacun gardera cet échange en mémoire. Certains ont déjà prévu de se revoir cet été.

Laurence GROSS, responsable de l’échange et les élèves.

Echange Sankt Ingbert

Depuis 34 ans, des élèves du Collège Episcopal Saint-André de Colmar participent à un échange avec l’Albertus-Magnus Gymnasium de Sankt-Ingbert, dans la Saare en Allemagne. Cette année, ce sont 36 élèves de la sixième à la seconde qui se sont retrouvés le 18 Mars 2017 sur le parking Place Lacarre à 7 heures du matin. Et c’est parti pour un voyage de 3 heures en bus (pause comprise) qui se déroule dans la joie et la bonne humeur. Arrivés à la gare routière, les correspondants allemands et leur famille sont venus accueillir leur correspondant français.

C’est l’occasion de faire connaissance pour certains ou de se retrouver pour les plus anciens. Chaque famille part pour des activités variées et ludiques. Après avoir passé un très bon moment ensemble, c’est l’heure du retour. Lors du trajet, chacun raconte les activités faites au cours de cette belle journée.

Basé sur la réciprocité, cet échange a permis aux élèves français de recevoir chez eux leur correspondant allemand le samedi 1er avril 2017 pour une nouvelle journée de partage.

Vahina, Jean et Alexis 3°Edison

Collecte pour la banque alimentaire du Haut Rhin

Lors de notre traditionnelle semaine de la solidarité qui s’est déroulée du 1er au 7 avril, une collecte au profit de la banque alimentaire du Haut Rhin a été organisée par des élèves de secondes dans le cadre du projet « solidarité-engagement-ouverture ».

Au niveau du collège, les éco-délégués de chaque classe se sont fait les porte-paroles du projet qu’ils ont présenté lors d’une heure de vie de classe à l’ensemble de leurs camarades.

Une fois de plus un élan de générosité s’est mis en place au sein de notre établissement permettant une belle récolte pour l’association.

Nous vous remercions et félicitons tous pour votre engagement !

Nos bénévoles de la banque alimentaire avec leur récolte

 

 

Sous le charme de Jackie Kennedy et Nathalie Portman

Pour mêler actualité culturelle et cours d’anglais, une soixantaine d’élèves ont assisté à une séance privée de JACKIE au Colisée. Le film est un biopic qui s’intéresse à Jackie Kennedy et à la façon dont elle a géré l’organisation des funérailles de son mari, assassiné à Dallas le 22 novembre 1963.

Les élèves ont été impressionnés, notamment par le charisme de Jackie et de la dignité affichée dans son tristement célèbre tailleur rose tâché de sang qu’elle garda tout au long de cette journée tragique ; mais aussi par la prestation de Nathalie Portman qui incarne de façon époustouflante la 1st lady. A travers le film, ils ont découvert le travail de restauration de la Maison Blanche, instigué par Jackie ; mais surtout ils ont pu percevoir la façon dont le ‘mythe Kennedy’ s’est formé.