Souvenirs d’occupation à Berlin 1976 – 1982

Le 15 janvier 2018, le Capitaine Francis Billiger est venu nous raconter ses années passées à Berlin au sein des forces d’occupation françaises. Cette conférence s’adressa aux élèves de Terminale européenne allemand ainsi qu’à trois élèves motivés de 1re.

Nommé à Berlin en 1976, le Capitaine Billiger a découvert Berlin-Ouest comme étant une vitrine du monde, avec ses Mac Donald’s, ses voitures américaines, ses cartes de crédit : une façon de vivre avant-gardiste par rapport au mode de vie français d’alors. Le Capitaine Billiger fut affecté en tant que gendarme au Quartier Napoléon, une caserne édifiée sous le 3e Reich par l’architecte d’Hitler : Albert Speer. Il s’agissait d’une base militaire moderne avec gymnase, piscine, terrain de football et de rugby… où les premiers occupants français étaient arrivés en 1945, ils l’ont occupée jusqu’à leur dissolution en 1994. Le Quartier Napoléon est depuis une caserne de la Bundeswehr, et porte désormais le nom d’un résistant allemand originaire de Biesheim, dans le Haut-Rhin, Julius Leber.

Durant la guerre froide, il existait plusieurs voies d’accès entre la RFA et Berlin-Ouest à travers la RDA. Les passages étaient très contrôlés.  Le Capitaine Billiger fut affecté au contrôle du « Checkpoint Alpha », situé dans la localité de Helmstedt, sur l’autoroute qui allait de la Ruhr à Berlin-Ouest. A l’arrivée au Checkpoint, l’autoroute se divisait en plusieurs couloirs canalisant l’accès des étrangers, des militaires… Les Vopos, policiers est-allemands, avaient mis en place une surveillance drastique des individus et des véhicules qui transitaient sur leur territoire. Les contrôles pouvaient durer des heures entières. Il y avait aussi une voie ferroviaire qui permettait l’accès à Berlin-Ouest et un train militaire français partait chaque semaine depuis Strasbourg à destination du secteur français de Berlin-Ouest. Chaque camp montrait sa force, avec ses régiments d’infanterie, ses cérémonies militaires notamment sur l’avenue du 17 juin, qui fait face au Mur et à la fameuse porte de Brandebourg…

Le Capitaine Billiger fut aussi affecté à la garde du Mur de Berlin au « Checkpoint Charlie » et dans la Bernauer Straße. Les façades des maisons y avaient d’abord été murées, puis détruites, et finalement remplacées par un mur en plaques de béton armé en 1979.

Puis il fut nommé comme l’un des gardiens de la prison de Spandau. A la fin des années 1970, il n’y avait plus qu’un seul prisonnier : Rudolf Hess (1892-1987), successeur désigné d’Hitler, emprisonné en 1941 après une tentative de négociation avec les anglais. Tous les mois, un autre pays allié surveillait la prison. Rudolf Hess avait un meilleur contact avec les français, d’ailleurs son aumônier était un alsacien. Hess était autorisé à recevoir une visite par mois ne permettant aucun contact physique ni aucune conversation politique, le 3e Reich étant un sujet banni lors des entretiens. La prison fut rasée en 1987 à la mort de Rudolf Hess afin d’éviter qu’elle ne serve de lieu de mémoire aux nostalgiques du nazisme et abrite aujourd’hui un grand centre commercial!

Par la suite, le Capitaine Billiger fit également d’autres missions dans le cadre de l’ONU au Cambodge en 1993 et au Kosovo en 2009. Lors du départ des troupes françaises de Berlin en septembre 1994, le président Mitterrand était présent et il dit des paroles porteuses d’espoir pour la suite : « Nous prenons aujourd’hui congé d’une époque, durant laquelle Berlin a symbolisé les divisions de l’Europe. Désormais, nous nous trouvons dans une ville qui devient le symbole de la liberté retrouvée, de l’Europe réunifiée qui se construit, et qui est au fond la porteuse d’espoir pour tous les peuples épris de paix. »

Un grand merci au Capitaine Billiger d’avoir accepté de nous consacrer du temps pour nous faire part d’une page d’histoire qu’il a exposée avec beaucoup d’intérêt et d’émotion !

Les élèves de Terminale européenne

« Come Bach »

Sur la scène de la salle Europe de Colmar, le jeudi 15 février 2018, les élèves volontaires de la classe de 6e  Apollinaire ont pu apprécier le talent d’un narrateur et d’un ensemble baroque de 4 musiciens.

Un concert-spectacle basé sur la biographie de Jean-Sébastien Bach. On y découvre certains épisodes difficiles de la vie du compositeur : de l’orphelin pris en charge par son frère à l’adolescent qui marcha 400 km pour suivre ses études. Ce jeune homme assoiffé écoute tout, lit tout, apprend tout. Sa détermination est exceptionnelle, il n’abandonne jamais. La vie de cet immense musicien est un roman d’aventure. Les élèves ont été emportés par ce récit passionnant et par les œuvres musicales judicieusement sélectionnées par les musiciens.

Déjà préparés à apprécier la musique baroque avec la découverte de l’opéra « Mouton » en début d’année, les élèves ont retrouvé le clavecin, le violone (violoncelle baroque), le violon, le hautbois et la flûte à bec. Impressionnés par la virtuosité des interprètes, époustouflés par la mémoire et l’expressivité du narrateur, les élèves ont en plus eu la chance et la joie de rencontrer à la fin du spectacle le contre-ténor Julien Freymuth, rôle-titre de l’opéra « Mouton », qui était aussi venu assister au spectacle !

Guillaume BURGMEIER

UNSS Basket

Les basketteuses du collège ont terminé à la 2e place aux Championnats Inter-district.

Bravo à Léa, Margaux, Lila, Floriane, Romane, Narcisse.

Dorel MARIN

 

De la neige au Markstein pour les 2des du LET

Une fois n’est pas coutume, nous avions de la neige au Markstein le WE du 27 et 28 janvier 2018. Ce n’était pas gagné, mais nous avons eu Foi et nous avons été exaucés !

Lorsque nous sommes arrivés sur la montagne, une brume épaisse nous empêchait de voir à 10m, l’aventure commençait. Armés de notre bonne humeur et de nos luges, nous commencions à gouter aux sensations fortes et à retrouver notre cœur d’enfant.

Lorsque nous fûmes bien fatigués par les nombreuses montées en pedibus, il faut bien ça, nous attaquions encore une ultime bataille de boules de neige qui acheva notre après-midi.

Arrivés au chalet, chauffé au feu de bois, et accueillis par Martine et Jean, les gardiens, nous commencions à préparer les plateaux de charcuteries et de fromages pour notre raclette légendaire. Après le temps de service, la soirée se termina tranquillement ou au coin du feu ou à jouer à des jeux de société avant de nous en remettre à la nuit.

Après avoir passé une nuit un peu courte en raison de l’agitation des garçons, les accompagnateurs furent finalement très satisfaits d’avoir trouvé dans ces jeunes gens, une équipe excellente pour l’ensemble des services vaisselle de la nouvelle journée…

Nous nous mimes en route après le petit déjeuner pour assister aux départs des 21km et 42km de la 15e Nordique des Crêtes, course de fondeurs de renommée internationale.

Et puis vint le temps pastoral du matin, je témoignais de mon engagement musical chrétien au sein du groupe Waouh, engagement qui donne sens à ma vie, chacun peut offrir quelque chose à Dieu.

Après le repas et le rangement du chalet, nous nous sommes mis en route avec notre gui de Nicolas pour une traversée de la montagne en raquettes. Paysages somptueux, nature étonnante, franches rigolades ont rythmé cette marche de 2h30.

Pour finir, avant de remonter dans le bus, un chocolat chaud à la station venait couronner notre WE. Bizarrement nous avions envie de rester, bizarrement nous avions du mal à nous dire  » à lundi », mais c’est ainsi, elle continue la vie.

 

Mathieu ROHRBACH, enseignant

AFTER SCHOOL des 3e

Pour que tous les élèves de 3e passent un bon moment ensemble, l’équipe de la Vie Scolaire nous a proposé un « After School ».

Les élèves ayant répondu présent, avaient rendez-vous le vendredi 19 janvier 2018 à 17h, au Méridien, afin de se changer et d’enfiler « le détail qui déchire ».

  

La soirée a démarré à 17h30, en Salle Kammerlocher. Nous avons été accueillis en musique avec un super buffet salé et sucré.

Les trois lycéens sont vite rentrés dans leur rôle de DJ !!!!

Pour rester dans la bonne ambiance, nous avions à disposition un Photomaton ainsi que des accessoires pour prendre des selfies.

Il y avait une super ambiance, les élèves auraient aimé que cette soirée ne finisse jamais !!!

Emma 3e Edison

Semaine franco-allemande au foyer collège

Les commentaires des élèves qui ont participé aux animations du foyer collège organisées lors de la semaine franco-allemande :

4e Chopin :

« La journée franco-allemande est l’une de mes fêtes préférées à Saint André. C’est une fête qui restera longtemps à Saint André, j’en suis sûr ! »

« J’ai aimé cet après-midi car j’ai amélioré mon allemand. »

« Les animations du foyer sont très instructives et apportent d’autres connaissances culturelles. »

« J’ai bien apprécié le moment au foyer car nous avons découvert la culture allemande. »

4e Mozart :

« Belle immersion dans la culture allemande à Saint André. »

« Je trouve ce concept bien et très ludique. Cela nous permet de changer nos méthodes de travail. C’est cool !! »

« J’ai trouvé cette séance d’allemand au foyer géniale, car nous avons appris des choses en rigolant et sans nous en rendre compte. »

5e Picasso :

« Cette heure au foyer était très intéressante. Nous avons pu découvrir différents endroits en Allemagne. Dommage que cela ne dure qu’une heure. »

« Nous avons pu faire des activités différentes et très sympa. C’était génial !! »

6e Ronsard :

« Merci de nous avoir permis de participer à la semaine franco-allemande. »

4e Bach :

« Cette heure au foyer a été très distrayante et intéressante. Nous avons pu découvrir la culture allemande en dehors des livres. Cette activité était plutôt enrichissante. »

6e Verlaine :

« J’ai beaucoup apprécié cette séance. »

« C’était super, j’ai appris plein de choses. La séance est passée trop vite, c’était génial !! »

3e Lavoisier :

« J’ai bien aimé l’exposition au foyer car j’ai appris des choses. C’était sympa !! »

« C’est bien fait et ça permet d’apprendre autrement. »

4e Vivaldi :

« J’ai bien aimé cette journée avec les activités franco-allemande qui était bien faites et j’espère renouveler l’expérience l’année prochaine. »

5e Renoir :

« Cela nous permet d’apprendre beaucoup de choses sur l’Allemagne. »

« Superbe expo comme d’habitude. »

6e Vigny :

« Le moment passé au foyer pour la semaine franco-allemande était vraiment une superbe expérience. »

« J’ai appris de nouveaux mots en allemand et j’ai découvert des contes que je ne connaissais pas. »

« Merci pour cette fabuleuse heure de cours. »

6e Lamartine :

« J’ai bien aimé chercher dans les documents, c’était une bonne expérience. J’attends avec impatience l’année prochaine. »

« Cette heure était super chouette. Les questions étaient un peu dures. Mais sinon, je sentais bien la fraternité en aidant les autres. »

5e  Cézanne :

« Très constructif. C’est une autre manière d’apprendre. J’ai adoré. »

« J’ai adoré les activités proposées ainsi que les questionnaires. L’ambiance était géniale ! A quand la prochaine semaine franco-allemande. »

 

Et voici les grands gagnants du concours

Visite de la Maison de la Ligue

Pour donner suite au projet solidaire initié par les 3e Curie et les 2de5, Mme TOY et Mme SEYLER ont accompagné leurs classes respectives à la Maison de la Ligue Contre le Cancer (rue Camille Schlumberger à Colmar).

Sur place, les quelque 60 élèves ont été accueillis par Mme Ritter et Mme Harriet. Ces dernières leur ont présenté les actions menées par La Ligue Contre le Cancer du Haut-Rhin ainsi que les activités dans leur enceinte.

Puis les élèves ont participé à une présentation de prévention contre les  comportements à risque en lien avec les substances addictives telles que la cigarette, la drogue et l’alcool. Enfin ils ont pu visiter les différentes salles de la Maison de la Ligue.

Cette visite leur aura permis de bien prendre la mesure de leur projet solidaire, de savoir concrètement à quoi est destiné tout l’argent qu’ils vont récolter de leurs actions.

Ils ont tenu d’ailleurs un stand de vente de gâteaux au profit de la Ligue lors de la Journée Portes Ouvertes du 3 février.

Laura SEYLER et Marion TOY

Les « Heures Sombres de Churchill » pour les 2des européennes

Jeudi 15 janvier, les élèves de 2de européenne sont allés voir le film présentant le premier mois de gouvernance de Winston Churchill à la tête du Royaume-Uni lors de la Seconde Guerre Mondiale : « Les Heures Sombres ».

Le film s’est avéré être un réel complément au cours d’anglais européenne à travers lequel les élèves ont étudié le rôle du Prime Minister au sein du gouvernement Britannique et se sont intéressés tout particulièrement au monstre sacré que fut Winston Churchill, un personnage au caractère haut en couleur.

Laura Seyler, professeur d’anglais

LA TÊTE DANS LES ÉTOILES

Lundi 4 décembre 2017, deux classes de 5e, la 5e Mozart et la 5e Picasso, avaient rendez-vous au Planétarium d’Epinal, pour une séance d’astronomie, en compagnie de Pierre Leisy, astrophysicien. 

Elles bravèrent les cols enneigés et les routes sinueuses de montagne pour arriver au cœur des étoiles. Et le voyage fut « galactique ». Les élèves furent répartis en deux groupes. Les uns consacrèrent leur matinée à l’étude de l’incidence des rayons du soleil, en fonction de la rotondité de la Terre et des saisons. Les autres se plongèrent dans l’alternance du jour et de la nuit. Les animateurs du Planétarium avaient préparé diverses activités d’observation et d’expérience. Ainsi les jeunes purent déterminer, par exemple, quel était le sens de rotation de la terre. Le savez-vous ? Dans le sens des aiguilles d’une montre ou dans le sens inverse ?

La pause déjeuner fut appréciée, ce fut l’occasion de parler de ses expérimentations et de ses attentes. Et il fut, bien sûr, question du cinéma. La séance au cœur des étoiles s’ouvrit devant des yeux éblouis. Assister au déroulement d’une journée, du lever au coucher du soleil, en quelques minutes seulement, admirer plusieurs couchers de soleil en une minute, faire danser les planètes, découvrir des ours dans le ciel nocturne, autant d’instants qui firent de nous des magiciens. Qui n’a jamais rêvé d’accélérer ou de ralentir le temps, de voyager dans le système solaire, voire au-delà, et de rencontrer au sein des constellations ces figures mythologiques de héros magnifiques et de dames enchanteresses ?

Au sortir de la séance, les groupes changèrent d’activités. Puis les élèves remontèrent dans le bus et prirent la route du retour, encore émerveillés par les mystères du ciel.

Mesdames Ophélie Abt, Isabelle Blondé et Corinne Ménétré