Avoir le bon réflexe pour sauver une vie

Des groupes d’élèves du Lycée Technologique se forment depuis quelques mois à la Prévention et aux Secours Civiques de niveau 1 (PSC1), pour réduire leur vulnérabilité face aux catastrophes de la vie quotidienne et apprendre par des gestes de base à porter secours.

Après avoir validé une formation théorique en ligne, ils participent à une formation pratique ou alternent échanges théoriques, apprentissages pratiques et mises en situation. Malaises, plaies, brûlures, arrêt cardiaque, etc… qui touchent grands et petits n’ont plus de secrets pour les lycéens. Cette formation très appréciée et suivie rigoureusement leur permettra d’exécuter une action citoyenne d’assistance.

Virginie SCHOEN

Les Terminales européennes débattent de la discrimination raciale

Fin septembre, les élèves de Terminale européenne anglais ont assisté à une projection scolaire du film « Blackkklansman – J’ai infiltré le Ku Klux Klan ».

Au début des années 70, au plus fort de la lutte pour les droits civiques, plusieurs émeutes raciales éclatent dans les grandes villes des États-Unis. Ron Stallworth devient le premier officier Noir américain du Colorado Springs Police Department. Il se fixe alors une mission des plus périlleuses : infiltrer le Ku Klux Klan pour en dénoncer les exactions.

A travers le film, les élèves ont pu comprendre avec quelle intensité la haine raciale a pollué les États-Unis, et à quel point il a été difficile pour la communauté noire de s’affirmer en tant que citoyens à part entière. Ils ont aussi découvert en profondeur les méthodes et croyances du Ku Klux Klan.

Pour faire suite à la projection, les deux classes se sont retrouvées début octobre pour organiser un débat en anglais.

A tour de rôle, plusieurs groupes d’élèves ont mis en scène un « Talk Show » pour discuter et débattre de sujets variés autour du film (Ex: Y a-t-il des parallèles possibles entre David Duke – grand patron du KKK – et Donald Trump ? Était-il devenu essentiel pour les Noirs de mener des actions violentes pour être entendus?…)

Les productions étaient très riches en arguments et les débats bien alimentés.

Mme SEYLER et Mme HAGWOOD

 

 

Les élèves de 3e européenne allemand en cuisine !

1, 2, 3, la recette est lancée !
De la farine, du sucre, du lait, des œufs, du beurre et l’Autriche s’invite dans
les cuisines de Saint André avec la recette du Kaiserschmarrn.
Guten Appetit !


Les élèves de 3e européenne allemand se sont transformés en apprentis
cuisiniers le temps d’une heure de cours pour réaliser cette recette
autrichienne qu’ils ont ensuite adoré déguster!

Baptiste, Olivia, Gaspard, Laëtitia

Color Moi Colmar

Dimanche 30 septembre, le temps était au beau fixe à Colmar ce qui a bien contribué à ce que les 35 élèves de Saint André, rassemblés à la Base Nautique de Houssen, passent une après-midi haute en couleurs !

Mais c’est surtout qu’ils étaient inscrits à la Color Run : une course de 5 km au cours de laquelle ils se sont fait asperger de poudre colorée. À l’arrivée, ils ont pu profiter de 2h de concerts gratuits avec des DJ endiablés et des « battles de poudre ».

Tous se sont accordés à le dire : c’était une superbe après-midi !

Laura SEYLER

 

L’école du spectateur : autour d’une création

Dans le cadre de l’objet d’étude, le théâtre et sa représentation, les élèves de 2de3 ont bénéficié d’une formation sur la dimension scénique du texte de théâtre, à la CDE de Colmar, de novembre 2017 à avril 2018. Il s’agissait pour eux de devenir des spectateurs éclairés et actifs. Ainsi, ils ont assisté à trois représentations théâtrales au cours de l’année, mais surtout ils ont participé à la création d’une pièce, Lune Jaune, et à la réflexion inhérente à cette élaboration.

Lune Jaune est une œuvre contemporaine de David Greig, œuvre fascinante mais aussi déroutante. Fascinante, elle l’est par son thème : une évocation de l’adolescence et de la question identitaire. À travers la peinture de deux adolescents aux racines fragiles, cette pièce pose une question essentielle à cette période de l’existence si complexe : peut-on être l’auteur de sa vie et de ses choix ? Déroutante, elle l’est par sa forme singulière qui interroge les codes de la représentation. En effet, plus contée que jouée, mêlant les genres littéraires et invitant rap, blues et folk, elle pose de nombreuses questions d’interprétation et de mise en scène. C’est à ce questionnement que les lycéens ont été conviés.

Plusieurs rencontres ont donc été programmées en amont et en aval de la représentation, avec le metteur en scène, l’un des comédiens, l’administrateur de la troupe de théâtre et des élèves d’autres établissements. Les 2de3 ont eu ainsi l’occasion d’échanger des idées, de poser des questions, d’assister à une répétition, de visiter les coulisses, de confronter des témoignages et d’émettre des critiques. Ils ont également été sollicités pour mettre en voix et en espace scénique certains passages de l’œuvre, ce qui les a sensibilisés au dialogue qui s’instaure entre le texte lu, le texte narré et le texte joué. Aussi ont-ils pu appréhender l’art de la mise en scène et enrichir leur interprétation du texte.

Les 2de3 ont été séduits par cette approche du théâtre. Certains plus que d’autres, et ils le disent :

« C’était très enrichissant » (Cilia et Loïc)

« Ce fut une vraie découverte pour moi » (Théo)

« C’était fascinant de voir l’envers du décor » (Elisa et Charlotte)

« J’ai vraiment apprécié de découvrir le monde du théâtre. J’ai trouvé ça passionnant » (Sarah)

« Ce fut une très belle expérience, une expérience inoubliable » (Olivia)

« Nous avons, je pense, tous passé un très bon moment, les activités étaient ludiques et enrichissantes. Cette expérience m’a donné envie de m’intéresser davantage au théâtre, peut-être en tant que praticienne » (Lisa et Victoria).

Isabelle BLONDE

 

Churros mania chez les hispanophiles

Mercredi 15 mai, les cuisines de Saint André ont été prises d’assaut par les élèves hispanophones de Terminale. Ils ont eu le plaisir de découvrir une spécialité espagnole grâce à leur professeur Señora Lopez qui leur a révélé le secret des véritables churrrrrros accompagnés d’une boisson chocolatée maison. Cette recette millénaire lui a été transmise par ses abuelas (ses grand-mères) andalouses Elena et Adela.  Après avoir préparé la pâte et avoir frit les churros (sans graisse), les élèves se sont régalés !

Anna LOPEZ

Atelier de danse latine

Nous avons eu la chance d’accueillir cette année Mickaël MARQUES pour animer un atelier de danse latine sur la pause méridienne.

C’est près de 70 volontaires qui ont ainsi pu découvrir et s’approprier les pas de la Salsa, du Mambo, de la Batchata …

Une belle découverte pour tous et un bon moment convivial et de partage bien apprécié !

Myriam ANDRE

Atelier cuisine pour les 6e/5e

« C’était trop bien, l’ambiance pendant l’atelier était géniale et les recettes qu’on a préparées étaient super bonnes : cookies, muffins, cake salé, tuiles aux amandes… miam, on a pu ensuite se régaler !

On a découvert de nouveaux produits et appris de nouvelles choses, des techniques culinaires comme enfourner, blanchir les œufs, peser les ingrédients et lire une recette correctement… La pâtisserie nécessite de la précision !

Merci au chef qui était super sympa ! »

Les élèves de 6e et 5e

Sortie des 3e Curie au Théâtre Europe de Colmar

Le vendredi 20 avril, les élèves de 3e Curie ont assisté à la mise en scène du texte de Catriona Morrison, « I Kiss you » ou « l’hétéroglossie du bilinguisme », une création de la Compagnie Verticale. Le texte et la mise en scène ont fait l’objet d’une analyse en cours d’Éducation Musicale et de Français.

« Le spectacle était très dynamique et intéressant, les changements entre la langue française et anglaise, les doutes et hésitations, étaient vivants, témoignant des conflits intérieurs de toutes personnes bilingues. Le texte, par sa diversité culturelle et linguistique, nous a poussés à nous poser des questions sur les identités culturelles. La comédienne était, par le dispositif de mise en scène, très proche de nous, en interaction. C’est comme si nous devenions nous-mêmes des comédiens de la pièce. »

Les élèves de 3e Curie