Sortie Théâtre avec les 3e Curie

Le vendredi 14 décembre, les élèves de 3e Curie se sont rendus au Théâtre Europe, pour assister à la représentation « Dans les Rapides », mise en scène par Jean-Thomas Bouillaguet, avec la compagnie Mavra.

L’occasion d’un travail sur l’influence de la musique et de la mode dans la société, en Éducation Musicale et Français.

 

« Dans les Rapides nous a transportés dans les années 1980, grâce aux musiques et aux décors. La comédienne, seule sur scène, jongle entre plusieurs rôles : une performance impressionnante et déroutante à la fois ! C’est un spectacle qui met en scène beaucoup de stéréotypes et qui fait réfléchir à la place de la musique et de la mode dans nos vies ».

 

 Les élèves de 3e Curie

EPI : les dangers et les secours sur le massif montagneux

Le mardi 27 novembre, dans le cadre d’un EPI sur les dangers et secours dans les massifs montagneux, nous nous sommes rendus, nous les élèves de la 3e Newton, au PGM (Peloton Gendarmerie Montagne) d’Hohrod, dans la vallée de Munster. Créé en 1985, il est composé de 12 membres. Nous étions accompagnés de Mme MENETRE, professeur de Physique-Chimie, Mme BLONDE, professeur de Lettres ainsi que M. BIRKEL, professeur de SVT.

Une fois sur place, un ciel nuageux au rendez-vous, nous avons été accueillis par les gendarmes présents sur le centre. Ils nous ont séparés en 3 groupes pour nous faire découvrir plusieurs facettes du métier de gendarme en montagne, notamment  les interventions en urgence. Ils nous ont aussi présenté le matériel mis à leur disposition : plusieurs véhicules tout terrain, deux hélicoptères (DRAGON 67 et Delta Juliette) non basés sur le centre, mais à leur disposition, l’équipement individuel (gilet aux multiples poches pour y ranger l’indispensable, sac contenant du matériel de secours, combinaison de plongée), du matériel d’immobilisation, des bouteilles d’oxygène et des perches d’intervention.

Ils nous ont expliqué l’importance d’avoir de bonnes conditions physiques et mentales, aussi l’entrainement est-il quasi quotidien. Puis, ils nous ont exposé les formations possibles pour exercer ce métier.

Nous avons enfin appris que dans une année, ils interviennent pas loin de 200 fois sur des missions en tout genre, durant toutes les saisons, quelles que soient les conditions climatiques, pour sauver des vies.

Aussi, pour limiter les risques, suivons leurs conseils. Lorsque nous partons nous balader, faire du ski ou une autre activité en montagne, nous devons absolument respecter plusieurs règles :

– avoir un téléphone chargé ainsi qu’une batterie externe.

– prévoir de la nourriture, de l’eau, des vêtements adaptés aux intempéries et aux lieux, une boussole, une carte et pour finir une lampe.

– prévenir son entourage de l’endroit où nous nous trouvons.

C’est donc dans la bonne humeur, la tête remplie de nouvelles informations et après une photo que nous sommes repartis, non sans les avoir chaleureusement remerciés.

Radia DJOUDAR et Sarah HENNER

La classe de 1re2 à la Comédie de l’Est

Vendredi 7 décembre, nous avons eu l’opportunité d’assister à la représentation théâtrale de « Victoire Magloire ».

Cette pièce raconte l’histoire d’un réunionnais durant la Première Guerre Mondiale. Victoire Magloire s’engage dans l’armée avec l’espoir d’apprendre le français et de pouvoir ainsi épouser Rolande, la femme dont il est amoureux.  Cette pièce était enrichissante. Elle permettait de découvrir la situation de La Réunion à cette période et faisait réfléchir sur l’absurdité de la guerre. Elle était aussi originale. Les spectateurs étaient installés les uns en face des autres. Ils représentaient ainsi deux camps opposés et formaient une tranchée dans laquelle jouaient les acteurs. Nous avons beaucoup apprécié leurs interactions avec le public. A trois reprises, nous avons été sollicités pour participer à la mise en scène. Ces échanges nous ont plu : ils rendaient la représentation plus vivante. Nous avons passé une belle soirée.

Les élèves de 1re2

Avoir le bon réflexe pour sauver une vie

Des groupes d’élèves du Lycée Technologique se forment depuis quelques mois à la Prévention et aux Secours Civiques de niveau 1 (PSC1), pour réduire leur vulnérabilité face aux catastrophes de la vie quotidienne et apprendre par des gestes de base à porter secours.

Après avoir validé une formation théorique en ligne, ils participent à une formation pratique ou alternent échanges théoriques, apprentissages pratiques et mises en situation. Malaises, plaies, brûlures, arrêt cardiaque, etc… qui touchent grands et petits n’ont plus de secrets pour les lycéens. Cette formation très appréciée et suivie rigoureusement leur permettra d’exécuter une action citoyenne d’assistance.

Virginie SCHOEN

Construire son projet personnel

Classe prépa ou école avec prépa intégrée ? DUT ou BTS ? Formation en voie initiale ou en apprentissage ?

Telles sont les questions que se posent nos élèves de Première et de Terminale.

Pour y répondre au mieux, nous organisons diverses interventions d’écoles.

Au programme cette année :

  • Présentation des classes préparatoires (lycée Kléber et lycée Saint-Etienne)
  • Modalités de l’apprentissage (CCI de Colmar)
  • Panorama des DUT en Alsace
  • Intégrer une école d’ingénieurs des affaires (ESTA de Belfort)
  • Découverte des métiers de l’armée (CIRFA de Colmar)
  • Intégrer un Bachelor à l’École de Management de Strasbourg
  • Présentation de la classe prépa BCPST et de l’école AgroParisTech

Sophie LESEIGNOUX

Sortie au planétarium MJC Belle étoile à Épinal le 8 janvier 2019

Avec les 5e Monet, Mmes Buckenmeyer et Ménétré, nous sommes allés au planétarium MJC Belle étoile à Épinal. Nous avons fait d’abord deux heures de route en bus, c’était un peu long ! En arrivant, nous avons été accueillis par deux animatrices en astronomie.

Le groupe A, avec Mme Ménétré a participé à un atelier pédagogique d’astronomie sur l’alternance  des jours et des nuits et sur l’alternance des saisons ; tandis que le groupe B avec Mme Buckenmeyer participait à un autre atelier pédagogique d’astronomie sur les phases lunaires ou lunaison.

Nous avons découvert plusieurs nouveaux mots comme : la révolution (la Lune tourne autour de la Terre et la Terre tourne autour du Soleil), la rotation (la Lune tourne sur elle-même comme la Terre). Nous avons aussi découvert que dans le Soleil on pouvait mettre 109 fois le périmètre de la Terre. Nous avons appris que les étoiles naissaient et mouraient comme les êtres vivants. Qu’elles étaient de géantes boules de gaz, et qu’il existait différents types d’étoiles comme : les naines brunes, les naines rouges, les naines jaunes, les naines blanches, les géantes rouges, les géantes bleues, les super géantes rouges, les naines noires et les étoiles à neutrons.

Quand le noyau de l’étoile morte est trop massif pour se transformer en étoile à neutron, il devient un trou noir. Nous savons que le Soleil va mourir aussi dans 5 milliards d’années, car c’est une étoile.

Nous avons visionné au planétarium les constellations (groupements d’étoiles aux formes animalières ou de personnages de la mythologie), dont la Grande Ourse ou la Petite Ourse. Une animatrice nous a raconté leur histoire. Chronos et Rhéa eurent des enfants, dont Zeus ; or Chronos ayant peur que ses enfants le remplacent, voulut les manger. Rhéa cacha ses enfants sur différentes planètes en y laissant aussi deux nourrices. Plus tard, Zeus décida d’aller combattre son père ; cependant, il ne voulait pas laisser se deux nourrices vulnérables, alors il décida de les transformer en ourses en les lançant par la queue dans le ciel étoilé pour les cacher ; ce qui explique pourquoi la Grande Ourse et la Petite Ourse ont chacune une queue étirée. Zeus savait que son père voudrait les tuer pour atteindre son fils, alors il protégea ses deux nourrices : Grande et Petite Ourses avec un dragon. Puis il alla combattre son père et le tua. Voilà l’histoire des constellations de la Grande Ourse et la Petite Ourse.

Une journée qui s’est bien déroulée, je crois que tout le monde était ravi. Merci beaucoup aux professeurs de Mathématiques et de Sciences Physiques et aussi au chauffeur de bus qui nous a ramenés sur Colmar en passant le col de la Schlucht enneigé.

 

Daria RENARD 5e Monet

Inauguration du nouveau « Méridien » au collège

Les élèves du Bureau des Collégiens ont inauguré ce nouveau lieu, entourés du Conseil de Direction et des représentants de l’APEL.

Le lieu a été repensé selon une nouvelle déco dans la tendance actuelle appréciée par nos jeunes. Plus qu’un simple foyer, c’est un véritable lieu de vie, géré par des élèves responsables et qui permet aux collégiens de se retrouver sur la pause méridienne autour d’une boisson et de friandises, sans oublier l’incontournable partie de Babyfoot.

Un bel exemple d’engagement de la part de nos jeunes qui se mettent quotidiennement au service des autres !

Myriam ANDRE

Saint André en émoi

Le samedi 24 novembre, le lycée technologique Saint André a ouvert ses portes aux adolescents et aux adultes (parents et professeurs) pour une matinée de promotion de la santé et du bien-être de tous. Cette matinée a proposé une symbiose entre trois univers bien différents. Et si les jeunes, leurs parents et leurs professeurs choisissaient d’être là, pour cette rencontre Adultes écout’émoi ?

La Terminale ST2S a piloté ce projet interfilière encadré par le professeur de Sciences et Techniques Médico-Sociales, Amélie QUINTANA. Après un petit déjeuner gourmand et local, préparé par les BTS Economie Sociale et Familiale et animé par le Musicien Maraîcher Gabriel WILLEM, les participants ont été invités à participer à des animations proposées et organisées par les filières technologiques, leurs professeurs et les partenaires du projet.

Sommeil, nouvelles technologies et apprentissage…

Durant l’exposition « Sommeil’émoi », organisée par les 1res ST2S et leur professeur de Biotechnologie : Pascale DIMANCHE, diplômée en Sophrologie, adultes et adolescents ont pu être informés sur la nécessité de bien dormir pour mieux apprendre. De la même manière, les affiches de l’atelier « Réveill’émoi », conçues par les Secondes, ont eu pour objectif de lancer l’alerte sur le lien entre l’utilisation des nouvelles technologies et le sommeil des adolescents.

Apprendre aux adultes et jeunes à communiquer.

Dans l’atelier « Outill’émoi », Astrid CISERI, responsable du Lycée Technologique et diplômée en coaching de vie sociale, a donné aux adultes et aux ados des clés pour mieux communiquer et favoriser le « mieux vivre ensemble ».

Dans le même esprit, « Accompagn’émoi », atelier animé par Yannick CLAUDE, éducateur spécialisé de la maison des adolescents de Mulhouse et Véronique GONTARD, parent formé en communication non violente, interroge nos rythmes de vie qui rendent parfois difficiles les relations adultes-ados. Ainsi, les participants sont invités à poser un regard sur leurs façons de communiquer.

L’adolescence est une période de transition qui peut amener les jeunes à perdre l’estime d’eux-mêmes entrainant ceux-ci à trouver des échappatoires à leur mal-être.  À travers l’atelier « Estim’émoi », Noémie HARRIET, chargée de projet à l’association « La Ligue contre le Cancer », a suscité des échanges sur le lien entre l’estime de soi et les conduites à risques.

« Des motsd’émoi» est une pièce écrite, dirigée et mise en scène par Olivier CORDIER, professeur de théâtre. C’est avec légèreté, humour et un fond de comédie dramatique, que des thématiques d’actualité (hygiène des ados, suicide, harcèlement, écrans, relations affectives) sont jouées par les parents, enseignants et adolescents.

 Prendre soin de soi, jouer, se détendre…

Dans l’atelier « Détent’émoi », Céline WINTENBERGER, praticienne en Shiatsu à Cernay, a montré comment le « Toucher » permet de dénouer certaines tensions entre ados et adultes sans exprimer de mots. Les participants, en binôme, ont pu apprendre à détendre le haut du corps et le crâne.

Le lien entre stress, alimentation, rythme de vie et qualité du microbiote a été démontré grâce à l’exposition « Microbiot’émoi », animée par les 1res STL sous la direction de Pascale DIMANCHE, professeur de Biotechnologie.

« MangerBouger’émoi » est une animation élaborée par les étudiants en DECESF en collaboration avec Laura SEYLER, professeur d’Anglais et marathonienne. Son ambition a été de réveiller les consciences sur l’importance de bien manger et de faire du sport à l’adolescence.

Parce que jouer et rire sont des ingrédients indispensables à une relation adultes-ados épanouie, les amateurs de « Question pour un Champion » ont pu se retrouver dans l’atelier « Cultiv’émoi » animé par les terminales STMG sous la coordination de François SESSA, professeur d’Économie et Gestion.

S’informer, lire et sourire pour une photo souvenir

Une mallette « Inform’émoi », créée par les premières ST2S sous la direction de Romaine NEY, professeur de Sciences et Techniques Médico-Sociales,  a été mise à la disposition du public.  Chacun a pu glisser, dans son sac en toile personnalisé avec le logo du projet, des informations sur les thématiques et lieux ressources en lien avec la santé et le bien-être des ados.

Les participants pouvaient également repartir avec des livres achetés sur le stand « Livr’émoi ». Ces ouvrages, abordant l’ensemble des sujets évoqués dans la matinée, ont été choisis par les élèves de Terminale ST2S avec la collaboration de la librairie Hartmann.

Enfin, adultes et jeunes ont pu immortaliser cet évènement en conservant une photo polaroid prise dans l’atelier « Photo’émoi ».

La matinée s’est terminée dans la convivialité autour d’un verre de l’amitié.

Amélie QUINTANA