À LA RENCONTRE DES AVIATEURS

Les 3e Edison, dans le cadre de leur EPI « Découverte des métiers de l’Armée de l’Air », et les 2de3, à la poursuite d’une réflexion sur l’orientation, sont allés visiter la Base Aérienne 133 de Nancy-Ochey, le 26 février 2019. Ils étaient accompagnés du Directeur Adjoint en charge du lycée, M. Pfertzel et de leurs professeurs, Mmes Blondé et Ménétré et M. Birkel.

Après avoir respecté la procédure de contrôle qui s’impose à l’entrée de tout centre militaire actif, les élèves ont été accueillis chaleureusement par le Lieutenant-Colonel R. Hinsinger. Il leur a soumis le programme de la journée de découverte et, très malicieusement, leur a promis un « tour d’avion », jouant ainsi sur la polysémie des expressions.

Il a ensuite transmis la parole au Lieutenant-Colonel A. Hautchamp qui a exposé l’historique de la Base Henry Jeandey et les missions de l’Armée de l’Air qui sont au nombre de trois :

  • la protection de la population et du territoire, à travers un dispositif de surveillance de l’espace aérien national,
  • l’intervention immédiate auprès d’aéronefs en difficulté ou identifiés comme suspects
  • et la dissuasion nucléaire.

Puis un Adjudant recruteur du CIRFA a présenté les différents métiers exercés au sein d’une base aérienne : il y en a près de 50 et ils font appel à des compétences très diverses. L’armée recrute à tous les niveaux, de la 3e au Bac+5, et propose de nombreuses formations en interne. Le recruteur a cependant insisté sur l’importance de la formation initiale entreprise avant de rejoindre les rangs de l’armée, non seulement dans les matières scientifiques, mais aussi en français et en anglais. Parmi la cinquantaine de métiers répertoriés, citons : mécanicien, contrôleur aérien, commando-parachutiste, technicien-réseau, ingénieur des systèmes aéronautiques, pompier, spécialiste du renseignement, informaticien, administrateur, chargé de communication, enseignant, météorologiste, maître-chien, logisticien, auxiliaire sanitaire, agent de restauration, spécialiste des infrastructures et, bien sûr, pilote. Mais quel que soit le métier choisi, tout candidat doit faire preuve des mêmes qualités d’intégrité, de curiosité, de rigueur, de conscience professionnelle, de solidarité et de sens de l’engagement. En effet, c’est la cohésion de l’équipe qui permet de réaliser avec succès les missions d’une base aérienne.

Après une matinée riche en informations et un déjeuner savoureux au Mess, les élèves ont assisté au décollage de Mirages 2000D. Les voir sortir de leur hangar, rejoindre la piste et prendre leur envol, seul ou à deux, est toujours impressionnant. Puis, alternativement, les 3e sont allés rencontrer un pilote pour partager son expérience et comprendre un peu mieux sa mission, pendant que les 2de3 se rendaient au pied d’un avion de chasse. Était-ce enfin le moment de faire ce « tour d’avion » évoqué le matin ?
En réalité, les élèves, encadrés par un pilote et un navigateur, ont fait le tour d’un avion en maintenance. Ils ont ainsi pu observer moult détails, comme l’insigne de l’escadron (un sanglier pour le 3/3 Ardennes, animal qui est devenu une vraie mascotte et qui vit sur la base), les réservoirs de carburant sous la voilure et la perche permettant le ravitaillement en vol. Cependant, l’instant le plus intense de ce « tour » a été la montée, non à bord (hélas!), mais sur la passerelle de maintenance qui jouxtait le cockpit. Combien se sont imaginé alors franchir le dernier pas et s’asseoir sur le siège du pilote ? Le temps d’un rêve…

Peu d’élèves choisiront d’exercer leur métier au sein de l’armée, mais ils auront tous compris que seules la rigueur, la cohésion et la solidarité permettent aux humains d’être plus forts.

Mme Isabelle BLONDÉ

Rédaction d’un courrier en langue espagnole

Début janvier, les élèves de 5e Cézanne et de 5e Dali ont pris leur plus belle plume pour rédiger leur premier courrier en langue espagnole. Et c’est aux Rois Mages qu’ils l’ont adressé pour se présenter et expliquer leur comportement pendant l’année, mais aussi et surtout pour transmettre une liste des cadeaux. Car si en France c’est le Père Noël qui apporte les cadeaux aux enfants la nuit du réveillon, en Espagne ce sont les Rois Mages qui se chargent de les gâter à l’Épiphanie.

Une belle réussite pour ces 24 élèves qui ne connaissaient pas un mot d’espagnol début septembre. Nul doute que les Rois Mages auront compris nos petits débutants et qu’ils les auront comblés, car aucun d’eux ne méritait de recevoir du charbon !

Célia PHILIPPE

 

Les 5e Picasso et Dali au théâtre

Le vendredi 1er février, nous avons assisté à la pièce de théâtre Molière m’a tué, à la Salle Europe. Une comédienne jouait plusieurs rôles à l’aide de différents costumes, de masques de la commedia dell’arte et de marionnettes. Un musicien accompagnait son jeu. Ils représentaient les moments importants de la vie de Molière et essayaient de nous faire comprendre que Molière a tué une partie de lui-même. En devenant comédien, il a renoncé à sa carrière de tapissier, en devenant « Molière » il a tué « Jean-Baptiste Poquelin ». A l’entrée du spectacle, nous avons tous reçu un petit carton avec un bout de tissu. Sur le carton était inscrite une question. À notre tour, nous vous la posons: « est-ce si simple de devenir soi ? ». Cette interrogation est une invitation à nous engager dans notre société.

Les élèves

Spectacle « Never mind the words »

Jeudi 7 février, les élèves de 6e Apollinaire se sont rendus à la Salle Europe de Colmar pour assister au spectacle « Never mind the words » interprété par Fiora Blasi et Marie Duprat. Ces deux artistes ont jonglé entre différentes langues, ce qui n’a cependant pas gêné les élèves pour comprendre cette rencontre autour de Charlie Chaplin et Buster Keaton.

La version originale du spectacle est en italien, et lors du temps d’échange avec les artistes à la fin du spectacle,  Fiora Blasi (l’actrice) et Marie Duprat (la pianiste) ont raconté leur rencontre à Rome qui a suscité l’envie de monter un spectacle commun autour de leurs personnages favoris.

Pour préparer cette sortie, la classe a comparé les biographies de Charlie Chaplin et de Buster Keaton. Leur enfance, leur carrière et leur vie privée ont bien des similitudes, mais également de grandes différences. Une découverte d’un monde bien ancien : cinéma noir et blanc, muet… Le clown triste et le clown joyeux, par leur expression corporelle, leur humour et leur sens de l’acrobatie ont séduit le jeune public et donné l’occasion aux élèves de s’approprier les codes de cet univers particulier.

Guillaume BURGMEIER

Sortie Théâtre avec les 3e Curie

Le vendredi 14 décembre, les élèves de 3e Curie se sont rendus au Théâtre Europe, pour assister à la représentation « Dans les Rapides », mise en scène par Jean-Thomas Bouillaguet, avec la compagnie Mavra.

L’occasion d’un travail sur l’influence de la musique et de la mode dans la société, en Éducation Musicale et Français.

 

« Dans les Rapides nous a transportés dans les années 1980, grâce aux musiques et aux décors. La comédienne, seule sur scène, jongle entre plusieurs rôles : une performance impressionnante et déroutante à la fois ! C’est un spectacle qui met en scène beaucoup de stéréotypes et qui fait réfléchir à la place de la musique et de la mode dans nos vies ».

 

 Les élèves de 3e Curie

EPI : les dangers et les secours sur le massif montagneux

Le mardi 27 novembre, dans le cadre d’un EPI sur les dangers et secours dans les massifs montagneux, nous nous sommes rendus, nous les élèves de la 3e Newton, au PGM (Peloton Gendarmerie Montagne) d’Hohrod, dans la vallée de Munster. Créé en 1985, il est composé de 12 membres. Nous étions accompagnés de Mme MENETRE, professeur de Physique-Chimie, Mme BLONDE, professeur de Lettres ainsi que M. BIRKEL, professeur de SVT.

Une fois sur place, un ciel nuageux au rendez-vous, nous avons été accueillis par les gendarmes présents sur le centre. Ils nous ont séparés en 3 groupes pour nous faire découvrir plusieurs facettes du métier de gendarme en montagne, notamment  les interventions en urgence. Ils nous ont aussi présenté le matériel mis à leur disposition : plusieurs véhicules tout terrain, deux hélicoptères (DRAGON 67 et Delta Juliette) non basés sur le centre, mais à leur disposition, l’équipement individuel (gilet aux multiples poches pour y ranger l’indispensable, sac contenant du matériel de secours, combinaison de plongée), du matériel d’immobilisation, des bouteilles d’oxygène et des perches d’intervention.

Ils nous ont expliqué l’importance d’avoir de bonnes conditions physiques et mentales, aussi l’entrainement est-il quasi quotidien. Puis, ils nous ont exposé les formations possibles pour exercer ce métier.

Nous avons enfin appris que dans une année, ils interviennent pas loin de 200 fois sur des missions en tout genre, durant toutes les saisons, quelles que soient les conditions climatiques, pour sauver des vies.

Aussi, pour limiter les risques, suivons leurs conseils. Lorsque nous partons nous balader, faire du ski ou une autre activité en montagne, nous devons absolument respecter plusieurs règles :

– avoir un téléphone chargé ainsi qu’une batterie externe.

– prévoir de la nourriture, de l’eau, des vêtements adaptés aux intempéries et aux lieux, une boussole, une carte et pour finir une lampe.

– prévenir son entourage de l’endroit où nous nous trouvons.

C’est donc dans la bonne humeur, la tête remplie de nouvelles informations et après une photo que nous sommes repartis, non sans les avoir chaleureusement remerciés.

Radia DJOUDAR et Sarah HENNER

Sortie au planétarium MJC Belle étoile à Épinal le 8 janvier 2019

Avec les 5e Monet, Mmes Buckenmeyer et Ménétré, nous sommes allés au planétarium MJC Belle étoile à Épinal. Nous avons fait d’abord deux heures de route en bus, c’était un peu long ! En arrivant, nous avons été accueillis par deux animatrices en astronomie.

Le groupe A, avec Mme Ménétré a participé à un atelier pédagogique d’astronomie sur l’alternance  des jours et des nuits et sur l’alternance des saisons ; tandis que le groupe B avec Mme Buckenmeyer participait à un autre atelier pédagogique d’astronomie sur les phases lunaires ou lunaison.

Nous avons découvert plusieurs nouveaux mots comme : la révolution (la Lune tourne autour de la Terre et la Terre tourne autour du Soleil), la rotation (la Lune tourne sur elle-même comme la Terre). Nous avons aussi découvert que dans le Soleil on pouvait mettre 109 fois le périmètre de la Terre. Nous avons appris que les étoiles naissaient et mouraient comme les êtres vivants. Qu’elles étaient de géantes boules de gaz, et qu’il existait différents types d’étoiles comme : les naines brunes, les naines rouges, les naines jaunes, les naines blanches, les géantes rouges, les géantes bleues, les super géantes rouges, les naines noires et les étoiles à neutrons.

Quand le noyau de l’étoile morte est trop massif pour se transformer en étoile à neutron, il devient un trou noir. Nous savons que le Soleil va mourir aussi dans 5 milliards d’années, car c’est une étoile.

Nous avons visionné au planétarium les constellations (groupements d’étoiles aux formes animalières ou de personnages de la mythologie), dont la Grande Ourse ou la Petite Ourse. Une animatrice nous a raconté leur histoire. Chronos et Rhéa eurent des enfants, dont Zeus ; or Chronos ayant peur que ses enfants le remplacent, voulut les manger. Rhéa cacha ses enfants sur différentes planètes en y laissant aussi deux nourrices. Plus tard, Zeus décida d’aller combattre son père ; cependant, il ne voulait pas laisser se deux nourrices vulnérables, alors il décida de les transformer en ourses en les lançant par la queue dans le ciel étoilé pour les cacher ; ce qui explique pourquoi la Grande Ourse et la Petite Ourse ont chacune une queue étirée. Zeus savait que son père voudrait les tuer pour atteindre son fils, alors il protégea ses deux nourrices : Grande et Petite Ourses avec un dragon. Puis il alla combattre son père et le tua. Voilà l’histoire des constellations de la Grande Ourse et la Petite Ourse.

Une journée qui s’est bien déroulée, je crois que tout le monde était ravi. Merci beaucoup aux professeurs de Mathématiques et de Sciences Physiques et aussi au chauffeur de bus qui nous a ramenés sur Colmar en passant le col de la Schlucht enneigé.

 

Daria RENARD 5e Monet

Les élèves médiateurs au collège

Après avoir été formés l’an dernier en 5e, les nouveaux médiateurs sont entrés en action dans la gestion de petits conflits qui surviennent dans la cour du collège. Élèves de 4e, ils interviennent auprès de leurs pairs en 6e, 5e et 4e.

Une permanence est tenue à chaque récréation dans le coin de la médiation du foyer pour accueillir les élèves à médier.

Une nouveauté qui fait déjà ces preuves puisque plusieurs situations conflictuelles ont déjà pu être amorties grâce à ce dispositif.

Myriam ANDRE

Visite à la résidence pour personnes âgées Bartholdi

Mardi 18 décembre, les élèves volontaires des classes de 6e Ronsard et 6e Verlaine se sont rendus à la résidence Bartholdi voisine, afin de leur apporter leurs cartes de vœux de Noël, confectionnées lors de notre journée de la Saint André.

Cette petite visite leur a permis d’égayer leur journée en leur apportant quelques mots chaleureux, accompagnés des quelques chants de Noël de circonstance.

Un beau moment de Fraternité intergénérationnel qui sera poursuivi par d’autres visites de ce genre durant l’année scolaire.

Myriam ANDRÉ