Cap à l’Australie pour des vacances de février estivales

Les 20 élèves de 1re (19 du LEG et 1 du LET) qui ont eu la chance de participer au séjour en Australie n’ont pas eu beaucoup de repos pendant les vacances de février.

Dès le samedi 9 février, à l’aube, ils partaient de Colmar, couverts de vêtements chauds qu’ils ont vite rangés au fond de leurs valises quelques 24h de vol plus tard en arrivant à Sydney où il faisait encore 25° à 20h. Le séjour a commencé par quatre belles journées de visite à Sydney, ponctuées de  shopping, marche et détente à la plage.

Ils ont pu voir les incontournables tels que l’Opéra, le Botanical Garden, le Harbour Bridge, Darling Harbour, l’Aquarium Sealife, et encore la Eye Tower. La météo estivale a permis de passer deux après-midis aux plages de Manly et Bondi, de profiter des énormes vagues et même d’en découvrir les magnifiques sentiers côtiers. La surprise du séjour fut d’assister à la comédie musicale « Charlie and the Chocolate Factory ». Un pur moment d’enchantement. Puis la troupe a viré vers l’ouest et s’est installée pour une nuit dans les Blue Mountains. Ils ont visité un centre aborigène où ils ont appris le mode de vie de cette civilisation.  Le lendemain, les 20 courageux ont suivi Mme Seyler pour une randonnée dans la montagne. C’était sportif, mais les paysages en valaient le coup.

Enfin, la 2e semaine du séjour, chaque élève fut hébergé chez sa correspondante, toutes des élèves de notre lycée partenaire, le MacKillop College à Bathurst (à 3h de Sydney). La semaine a commencé en fanfare puisque le lycée organisait son « swimming Carnival » , festival de natation. La journée fut passée à la piscine municipale, rythmée par des courses de natation, des relais ou des chants d’équipe. Le reste de la semaine, ils allaient en cours avec leur correspondante et ont ainsi expérimenté le système scolaire australien – bien moins fatiguant que le nôtre ! Le groupe de français a été mis à l’honneur lors de l’assemblée du jeudi matin (grande réunion où TOUTES les élèves du lycée sont rassemblées). Enfin, le dernier jour, français et australiennes ont visité les Grottes de Jenolan. Une magnifique visite qui clôtura bien le séjour.

Nous nous réjouissons déjà d’accueillir les correspondantes de MacKillop en avril 2020.

Laura SEYLER

 

 

Les host-sisters australiennes

Comme chaque année au mois de décembre, Saint André accueille des correspondantes australiennes qui font un séjour en immersion de 7 semaines.

La nouveauté cette année était la venue de 5 jeunes filles du lycée MacKillop de Bathurst en plus des 3 élèves du lycée Pymble de Sydney, notre partenaire de la première heure.

Les filles de Pymble étaient accueillies par des élèves de 2de européenne, et les paires se sont rencontrées pour la première fois en décembre. Nos élèves de 2de iront à Pymble au mois de mai 2019.

Les filles de MacKillop ont intégré des classes de 1re, étant donné qu’elles avaient déjà accueilli leurs correspondantes françaises (qui avaient participé à l’immersion en Australie l’an passé en fin de 2de). C’était donc de belles retrouvailles pour ces demoiselles.

CAMERON Elizabeth et GATTO Éva de T.5 (Éva était allée à Pymble il y a 2 ans quand elle était en 2de, D’CUNHA Rachel et FOGUE Eléa de 2de5, JENKINS Simonie et DELECAUT Daphnée de 2de5, NOONAN Elizabeth et GRANGEOT Vahina de 1re6, SHEAN Faith et NISSLE Sara de 1re6, WINDSOR Bethany et WAGNER Charlotte de 1re4, JONASSEN Leigh et SCHUHMANN Emma de 1re6, WALSH Aimee et SCHMEIER Axelle de 1re4.

Comme toujours, les australiennes ont apprécié la vie alsacienne ainsi que le système d’éducation français, qu’elles trouvent moins strict même si les journées leur paraissent longues.

Outre le lycée français, elles ont découvert les coutumes françaises des fêtes de fin d’année.

Au lycée, elles ont suivi les cours avec leurs correspondantes, découvrant certaines matières qui leur sont totalement inconnues comme l’allemand, et elles sont intervenues dans des cours d’anglais de différents niveaux.

Toutes les filles, françaises et australiennes, s’accordent pour dire qu’elles vivent une expérience inoubliable et qu’elles ont construit de belles amitiés.

Aimee a confié qu’elle avait trouvé en Axelle une « vraie sœur » car elles ont le même humour et les mêmes intérêts.

Le terme « host sister » prend donc tout son sens.

Laura SEYLER

 

Ils ont croqué la Grosse Pomme et ont adoré

18 élèves de 1re ont « sacrifié » la deuxième semaine de leurs vacances de la Toussaint pour se rendre à New York. Parlez d’un sacrifice ! Ce fut surtout une grande et belle aventure, une semaine de vacances fabuleuse !

La ville qui ne dort jamais a tenu ses promesses : tout était émerveillement, surprise, découverte et gourmandise.

Les apprentis globe-trotteurs séjournaient dans un hôtel non loin de Times Squares, qu’ils ont pu arpenter et admirer à toute heure de la journée sous différentes luminosités.

Les incontournables étaient au programme des visites. Ils se sont réfugiés au Musée d’Histoire Naturelle et au Metropolitan Museum of Art lors des deux journées où la météo était incertaine et ont profité du grand soleil et ciel bleu pour aller voir La Statue de la Liberté, Ellis Island, monter au Top of the Rock pour admirer le coucher du soleil, l’Empire State Building ou encore se balader sur la High Line. Ils ont été touchés par la visite du Musée Memorial du 11 septembre ainsi que par la messe Gospel à Harlem.

Une journée forte en expériences fut celle du 31 octobre puisqu’elle fut ponctuée par le spectacle STOMP qui les a tous laissés scotchés à leurs sièges, ainsi qu’Halloween. C’est déguisés qu’ils ont paradé sur Times Square alors qu’ils avaient croisé toute la journée des enfants en costumes qui entraient dans les magasins et restaurants faire la quête aux bonbons (Trick or Treat).

Sans oublier les expériences gourmandes : dîner au Bubba Gump, Hard Rock Café ou encore au Ellen Stardust où les serveurs poussent la chansonnette en version cabaret au milieu du service. Et évidemment, les traditionnels American Breakfast.

Ce séjour fut un régal,  pour le corps et l’esprit. La Big Apple a tenu ses promesses !

Laura SEYLER, professeur d’anglais, responsable du séjour

Les élèves de Terminale du LET en voyage à Prague

Au milieu d’un capharnaüm de valises, de sacs et d’oreillers, parents émus et élèves survoltés sur le trottoir devant Saint André, c’est l’heure du départ, jeudi  20 septembre au soir, dans le grand bus Marcot. Des rêves hachurés par les lumières blafardes des aires d’autoroutes allemandes, où chacun, l’œil collé et le cheveu hirsute, s’extirpe de la chaleur de sa couche pour une pause régénératrice.

Au petit matin, vendredi,  fourbues, les brumes de la République Tchèque font échos aux nôtres. Prague dévoile petit à petit ses charmes et son romantisme opère déjà. Découvrir Prague, c’est remonter le temps, au milieu des innombrables bâtisses de caractère qui bordent la Vltava et des ponts séculaires. Le temps presse et les bagages sont hissés dans les interminables étages de l’accueillant Prokopka. Puis, les estomacs repus du petit déjeuner prêtent attention à la venue de nos guides Mila et Aneta, pour la visite de la ville. Nous sommes happés par un tourbillon de merveilles architecturales et historiques de la Vieille Ville, Place Venceslas, l’Hôtel de Ville, le fabuleux Pont Charles, le mur John Lennon, le Sénat, les ruelles et passages et le quartier juif Josevof.

La bohème nous a ensorcelés. Retour au temps du communisme avec le trajet retour dans une ancienne rame de métro, en s’égosillant sur les chants du Mondial et la Marseillaise. Ereintés, quelques paupières s’affaissent pendant la conférence sur le système social en République Tchèque. En rang par 2, pour souper au restaurant proche de l’hôtel malgré le succulent trdelnik chaud savouré dans l’après-midi.

Samedi, premier réveil à Prague et départ pour la visite de la cristallerie de Nizbor avec Jaromir et Mila. Deux vocations de souffleurs de verre naissent chez Mathilde et Eytan alors que leurs camarades sont hypnotisés par la pureté des éclats cristallins et du travail de précision de la gravure. Un cadeau souvenir accompagne notre retour à Prague pour la visite du plus petit quartier mais aussi du plus imposant par son château qui domine la ville. Tous les styles architecturaux y sont représentés, mais le Palais Présidentiel et surtout la Cathédrale Saint-Guy nous subjuguent. Sa grande nef, ses vitraux éblouissants et son tombeau baroque en argent massif nous laissent sans voix.  La visite s’achève avec la déambulation dans la Ruelle d’Or et une promenade au fil de l’eau sur la Vltava. La croisière s’amuse à l’étage, tandis que les plus frileux s’évadent dans de douces rêveries au chaud.

Après une soirée agitée, départ dimanche pour la forteresse de Terezin et son camp de concentration. L’horreur des lieux et des situations inhumaines nouent les gorges et les images de propagande et d’archives glacent les esprits, en communion avec le temps maussade. Puis, visite du musée consacré au ghetto juif voisin de la forteresse ainsi que des documents des différents camps de concentration et d’extermination. Retour à Prague, accueillis au musée du communisme par l’imposante étoile rouge et la statue de Karl Marx qui nous rappellent les heures sombres de ce pays où les libertés individuelles étaient bafouées et les contestations violemment réprimandées. Lundi, nostalgiques, nous quittons Prague pour un périple retour ponctué de siestes. Prague restera dans nos cœurs, belle et éternelle.

Virginie SCHOEN

Échange avec l’établissement Pindl de REGENSBURG

Du 11 au 18 avril  2018, dix élèves de l’établissement Pindl de Regensburg (Ratisbonne), accompagnés de leur professeur de français Mme Kreilinger, ont eu l’occasion de découvrir notre région et de tester leur maîtrise de la langue française.

Après un voyage en train, chaque correspondant allemand a retrouvé son correspondant français à l’arrivée à la gare de Colmar. Ils ont été hébergés dans les familles de leur correspondant français.

Le lendemain matin, les allemands ont été accueillis par Monsieur Thomas à la cafétéria du lycée autour d’un petit déjeuner. La Mairie de Colmar a ensuite organisé une visite commentée de la ville, ils ont ainsi découvert les lieux incontournables de la ville de Colmar. L’après-midi, ils ont visité le musée Unterlinden avec son retable.

Le vendredi matin, les correspondants ont assisté aux cours avant de partir en bus au musée Électropolis de Mulhouse. Certains d’entre eux ont pu expérimenter la cage de Faraday avec ses 100 000 V.

Les correspondants ont ensuite passé le weekend en famille. Ils ont visité différents lieux culturels dont le Château du Haut-Koenigsbourg.

Le lundi matin, les correspondants allemands et français ont pris le bus pour aller visiter le Parlement Européen et ont effectué une petite virée sur un bateau mouche pour visiter Strasbourg au fil de l’eau. Le lendemain matin, ils se sont rendus à l’entreprise Liebherr. Ils ont pu observer l’ensemble des processus de construction des engins de chantier.

Mercredi matin, tout le groupe s’est retrouvé à la gare de Colmar pour le retour des correspondants vers Regensburg.

Paul FALLER

Voyage pédagogique en Pologne

Dans le cadre d’un projet pédagogique Lettres-Histoire en conformité avec les programmes de 1re, 40 élèves de 1re3 et de 1re6, accompagnés de Mmes KELLER, LETTILY-SCHNEIDER, SUR, et M. FORLEMEYER, se sont envolés du 6 au 10 mai pour Cracovie où Agnieszka, leur guide polonaise, les a accueillis.

Le voyage à Auschwitz a constitué l’apogée d’un travail en interdisciplinarité Lettres-Histoire visant à analyser les mécanismes qui conduisent au pire et la difficulté de dire l’indicible.

Le séjour débuta par une visite de la vieille ville de Cracovie dont les nombreux monuments témoignent d’un passé prestigieux. Une journée a été consacrée à la visite du quartier juif, du musée de l’usine d’Oscar Schindler et à l’impressionnante mine de sel de Wieliczka, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

Le quatrième jour, un bus déposa le groupe à Auschwitz-Birkenau où 1,1 million de personnes ont été tuées ; la plupart étaient des juifs, mais aussi des prisonniers russes ou polonais ; des tziganes sont également morts par dizaines voire centaines de milliers. Les cours d’histoire et de français, les témoignages lus, les commentaires et analyses de leurs professeurs avaient certes préparé les élèves à la visite du plus meurtrier des camps d’extermination, véritable « usine de la mort », mais rien n’aurait pu les préparer à la vague d’émotion qui les submergea à la vue des baraques sordides et des fours crématoires. C’est devant l’amoncellement des cheveux de déportés, devant les pyramides de valises, de chaussures, de pauvres objets du quotidien que l’émotion a été la plus forte. Tellement forte qu’elle en devint tangible, épaisse et lourde , trop lourde parfois pour certains… Auschwitz est un gigantesque cimetière à ciel ouvert et les visiteurs y marchent, le pas lourd, les épaules voûtées par le poids du silence des morts, le regard un peu effrayé d’avoir pris conscience de ce qui fut le Mal absolu. Ce voyage a contribué au devoir de mémoire, indispensable pour prévenir toutes les menaces de « déshumanisation », d’intolérance et de haine.

Béatrice SUR

L’Australie pour tous les goûts !

Comme chaque année, un certain nombre d’élèves des classes de 2de européenne anglais a été sélectionné pour participer à un échange en immersion en Australie.

Mais il y a deux nouveautés cette année, Saint André a deux nouveaux lycées australiens partenaires dont un qui a enfin décidé d’accepter des garçons !

Ce sont donc 10 filles et 2 garçons qui sont partis, fin mai, direction l’Australie pour y vivre entre 6 et 7 semaines au sein d’une famille d’accueil et en suivant les cours au lycée partenaire.

5 filles ont été accueillies à Pymble Ladies’College (notre plus ancien partenaire) à Sydney. Elles avaient déjà accueilli leurs correspondantes au mois de novembre-décembre derniers.

5 filles ont été accueillies à MacKillop à Bathurst, plus dans les terres, à environ 3h de Sydney par-delà les Blue Mountains. Elles accueilleront leurs correspondantes à Noël prochain.

Et enfin les 2 garçons ont été accueillis à Emmanuel College à Warrnambool, dans les terres à environ 3h de Melbourne. Ils sont hébergés dans une famille grâce à l’antenne régionale du Rotary.

Tous ont adopté l’uniforme et le mode de vie australien. Tous suivent les cours normalement avec leurs correspondants selon leur groupe d’âge, et tous ont la chance de découvrir les grandes villes et les plus belles régions d’Australie.

Ils sont très bien accueillis et créent la sensation du moment dans les divers lycées !

Ils rentreront à la mi-juillet.

Bonne fin de séjour à eux !

Laura SEYLER

Aire et air de Paris

Le 5 avril 2018, les élèves de la classe de 2de3 ont passé une journée à Paris, accompagnés de leurs professeurs, Mme BLONDÉ, M DANNER et M MEYER. La journée débuta à la gare de Colmar afin de monter dans le TGV qui, en un peu plus de deux heures, les conduisit à Paris.

La matinée fut consacrée à la visite de la Conciergerie. Cet ancien palais royal dont les vestiges actuels datent du XIIIe siècle, servit de prison lors de la Révolution française et accueillit de nombreux prisonniers célèbres dont la reine Marie-Antoinette, Georges Danton, Maximilien Robespierre ou Olympe de Gouges. Puis la matinée se poursuivit avec la visite de la Sainte Chapelle, située dans l’enceinte du Palais de Justice de Paris. Ce joyau de l’art gothique fut édifié au milieu du XIIIe siècle par le roi Louis IX afin d’accueillir les Saintes Reliques comme un morceau de la vraie croix ou la couronne d’épine que porta le Christ lors de sa mise à mort. Les vitraux magnifiques de la Sainte Chapelle ont émerveillé le groupe.

Après le déjeuner pris dans le quartier de l’hôtel-de-ville, ils ont été rejoints par un ancien élève du Collège Saint André, Paul-Henri Zimmerlin, qui est actuellement étudiant à Paris. La journée se poursuivit avec un passage au Champ-de-Mars afin d’admirer un édifice emblématique : la Tour Eiffel. La dernière partie de la journée fut consacrée au quartier du Marais qui est l’un des plus fréquentés de la capitale pour ses trésors patrimoniaux et son ambiance éclectique.

La visite de la place des Vosges constitue le temps fort d’une balade dans le Marais, c’est un chef d’œuvre d’équilibre et d’élégance. C’est là que résidait, dans l’hôtel de Rohan-Guémené, entre 1832 et 1848, Victor Hugo dont les élèves ont pu visiter l’appartement aménagé en musée en 1903. Cette transformation retrace sa vie de son enfance à sa mort. Il y a écrit quelques-unes de ses œuvres majeures et une grande partie des Misérables.

C’est la tête pleine de souvenirs que les voyageurs sont retournés vers la gare de l’Est afin de reprendre le TGV en direction de Colmar. Un grand merci à leurs professeurs accompagnateurs qui ont organisé cette journée.

Les élèves de 2de3

 

 

Échange Saint André / Salem

Le 15 mai dernier, les élèves de la classe de 2de européenne allemand ont accueilli leurs correspondants allemands du Collège de Salem, localité située près du Lac de Constance.

Après un petit déjeuner d’accueil pris à la cafétéria du lycée, nos élèves ont fait découvrir le lycée Saint André à leurs camarades. Le déjeuner de midi pris dans une pizzeria colmarienne fut un moment de grande convivialité. En début d’après-midi, nos élèves ont emmené leurs correspondants à la découverte du centre-ville de Colmar. La journée s’acheva par une visite guidée des principaux monuments colmariens, entre le musée Unterlinden et la Collégiale Saint Martin. Rendez-vous a été pris afin de passer une journée au bord du Bodensee l’année scolaire prochaine.

Un grand merci à Philipp Weber et Peter Heider, professeurs de français et accompagnateurs du groupe allemand.

Mathieu DANNER