Blog - Collège Épiscopal Saint André


+

La 6e APOLLINAIRE AU THÉATRE

Eh oui ! En plein confinement !

Vous n'y croyez pas ? Pourtant...

Grâce à la Comédie française et son programme « spécial confinement », les élèves de la 6e Apollinaire ont pu assister à la pièce adaptée d'un conte de Hans Christian Anderson, La Princesse au petit pois, mercredi 29 avril à 18h30 sur le site « La Comédie continue ».

Vous souvenez-vous de ce récit ?

 

Laissons Chiara, Juliette et Noa vous le raconter et vous confier également leur expérience du théâtre à la maison.


La Princesse au petit pois selon Chiara :



"Cette pièce de théâtre était extrêmement drôle et divertissante. Elle m’a bien plu, et mon petit frère a aussi bien aimé. Les artistes jouaient tous très bien, la mise en scène était superbe ! Même à la maison, confinés, nous pouvons toujours aller au théâtre !"

Voici le résumé de cette magnifique interprétation du conte de Hans Christian Andersen :

Il était une fois, un prince qui cherchait une princesse, mais pas n’importe laquelle ! Une vraie princesse ! Alors, il quitta son château, pour en trouver une. Il tomba sur un château où il y avait la plus belle princesse de tous les temps, mais il fallait respecter beaucoup de règles et de toute façon, il ne l’aimait pas trop. Alors, il repartit vers le nord. Il faisait de plus en plus froid, et, quand il arriva à un deuxième château, il était frigorifié ! Il pénétra dans ce château qui semblait abandonné, mais repartit aussitôt lorsqu’il découvrit que les deux princesses qui y vivaient voulaient le manger. Puis, il partit vers le sud. En arrivant là-bas, il rencontra une autre princesse qui voulait l’emprisonner. Il s’enfuit alors rapidement, il ne voulait pas être emprisonné !

Il décida de rentrer chez lui, tout triste. Les princesses étaient toutes méchantes ! Il n’y en avait aucune qui semblait être une vraie princesse ! Mais, sur le chemin de retour, il rencontra une jolie jeune fille dans son jardin. Il voulut se marier avec elle, mais elle refusa car elle n’était pas une vraie princesse et ne voulait pas l’être, même si elle l’aimait beaucoup.

Il rentra chez lui et alla se coucher. Pendant la nuit, ses parents recueillirent une

jeune fille qui prétendait être une vraie princesse à la recherche d’un abri, car elle était perdue et il pleuvait très fort. Elle était trempée de la tête au pied et ressemblait à une serpillère. Les parents du prince, qui n’étaient pas convaincus que c’était une princesse, décidèrent de la tester : ils posèrent un petit pois par terre et empilèrent plusieurs matelas par-dessus. Ils lui dirent qu’elle coucherait là, ce soir. Le matin, quand la princesse se réveilla, elle déclara qu’elle avait affreusement dormi, malgré tous les matelas, que quelque chose de tout petit lui avait fait très mal. Le roi et la reine conclurent que c’était une vraie princesse, et elle se maria avec le prince. 

La Princesse au petit pois selon Juliette :



Il était une fois une famille royale très heureuse. Or, un matin, le prince se réveilla tout triste, il ne voulait plus être seul. Le roi et la reine lui expliquèrent qu'il devait trouver une vraie princesse. Il partit donc à la recherche d'une princesse, d'une vraie princesse ! Il rencontra une princesse, mais, étant maladroit, il fut repoussé. Poursuivant son chemin, il rencontra deux sœurs qui prétendaient être des princesses, mais il comprit vite qu'il allait être dévoré (ce n'était pas de vraies princesses). Il continua son chemin. Puis il fit la connaissance d'une autre femme, mais qui voulait le garder en l'attachant à une corde. Dans la nuit, il partit. Poursuivant son aventure, il crut avoir trouvé sa princesse, c'était une jeune fille parfaite à ses yeux, mais elle ne voulait pas se transformer en une princesse (ce qu'elle n'était pas). Le cœur lourd, et après avoir parcouru en vain le monde entier pour trouver une princesse, il rentra chez ses parents. Le soir même, une princesse qui était perdue sonna au château. Le roi et la reine, ne croyant pas que c'était une princesse même si elle le prétendait, la firent cependant entrer et décidèrent de mettre un petit pois sous une pile de matelas. Si la princesse sentait une chose dure, elle serait une vraie princesse. Effectivement elle sentit quelque chose de dur. Le roi et la reine décidèrent que leur fils pourrait épouser la princesse. Le prince et la princesse discutèrent et remarquèrent qu'ils avaient des points communs. Ils tombèrent amoureux...

 


La Princesse au petit pois selon Noa :



C’est l’histoire d’un roi, d’une reine et d’un prince. Ils sont heureux jusqu’au jour où le prince se trouve le contraire de heureux mais ne sait pas comment le dire. Il a un manque, il a besoin d’avoir une autre personne dans sa vie. Il s’ennuie. Ses parents lui disent qu'il doit trouver une véritable princesse et partir à sa recherche. Il marche longtemps et dans les bois, il trouve un château, il entre et voit deux personnes : le père d'une princesse et la princesse. Mais, malheureusement il lui touche les fesses et la regarde droit dans les yeux sans le faire exprès. Le roi est furieux, il veut faire exécuter le prince. Celui-ci repart à la recherche d'une princesse vers le nord. Il rencontre un peuple, qui lui dit qu'il doit y avoir une princesse dans le coin. Il se rapproche d'un château et entre. C’est un vieux château délabré, abandonné, mais il y a deux filles, deux princesses abandonnées. Elles ont tellement faim qu'elles se disputent pour savoir qui va le manger. Il en profite pour prendre la fuite et repart à la recherche d'une princesse. Il finit par s'échouer sur une plage sur laquelle se trouve un château. A l'intérieur il y a une princesse et un homme, la princesse se sent très seule, mais l'homme le dissuade de rentrer dans son jeu car il risquerait de se retrouver bloqué sur l'île. Il réussit à s'échapper. Désespéré, sur son chemin, il rencontre une fille qui jardine mais ne parvient pas à l'emmener avec lui. Il retourne donc chez ses parents. Un soir, on sonne à la porte, c'est une princesse, mais vu son apparence les parents ne le croient pas. Ils décident donc de faire le test du petit pois… Le prince a trouvé sa princesse.

 

Mon avis : "C'était un spectacle très «sympa». J'ai beaucoup aimé la répétition des mots. Il y avait beaucoup d'humour. J'ai bien accroché à l'histoire. Certains acteurs jouent la naïveté et la stupidité (un peu)."



Pendant le confinement, la culture est venue vers les élèves. Il suffisait qu'ils lui ouvrent leur esprit et leur cœur, comme Chiara, Juliette et Noa.

Isabelle BLONDE

‹ Go Back

Nous contacter


Par téléphone : 03 89 21 75 21
Par courriel : formulaire

Stacks Image 429