Blog - Collège Épiscopal Saint André

+

Le vendredi 3 décembre 2021, les élèves de Terminale 8 ont eu l’opportunité de vivre en direct, dans les locaux de la Maison de la Citoyenneté de Kingersheim,  le comité de pilotage du projet « Des écoles et des mobilités » . L’ambition de celui-ci est de permettre à 5 enfants scolarisés à Sofara au Mali, de venir 3 mois en France avec une enseignante et un parent.


En découvrant ce projet, les élèves se questionnent : « Je trouve que ce projet est génial pour les enfants puisqu'ils vont découvrir un nouveau pays ainsi qu'une nouvelle culture, un nouveau mode de vie... Mais aussi, je pense que le retour des enfants dans leur pays d'origine va être très difficile pour eux puisqu'ils ont pu découvrir une vie différente de la leur et malheureusement à leur retour, ils vont devoir revivre comme avant. Ils se sont adaptés à une nouvelle culture, se sont fait de nouveaux amis et après 3 mois, on leur demande de tout quitter et de retourner chez eux. Cela peut être très difficile à vivre pour des petits enfants ! ». A l’écoute de ces interrogations, Myriam Champeau, présidente de l’association Sahel Vert, explique les enjeux de ce projet. Le pays est en guerre et les enfants vivent de nombreuses formes d’insécurité : physique, alimentaire…). Beaucoup d’entre eux, prennent la route vers l’Europe de manière illégale, au péril de leur vie. L’accueil de ces enfants n’est pas juste une expérience temporaire. L’association Sahel Vert souhaite multiplier le nombre d’enfants accueillis dans les années à venir. Il s’agit de leur faire vivre l’expérience des alternances entre Afrique et Europe, d’une vie dans la paix et la sérénité. Cette forme de mobilité licite est un message d’espoir pour envisager d’autres modèles que ceux qui existent actuellement et qui sont si destructeurs. Autour de la table se présentent les différents protagonistes de cette expérimentation. Plusieurs responsables de la Mairie de Kingersheim (service solidarités, service enfance et sport) ainsi que Sandrine Ackermann-Baums, adjointe au Maire en charge de l’action sociale, des solidarités, des préventions et des coopérations, représentent la volonté locale de s’impliquer pleinement dans l’accueil de ces enfants. La directrice de l’école ainsi que d’autres personnes impliquées dans la vie locale sont également présentes. Les membres du comité sont répartis dans plusieurs commissions (administrative, technique, éducative et de communication) où se réfléchissent les différents aspects du projet. Laura, élève de Terminale 8 est également installée au côté des acteurs. Elle a choisi d’approfondir ce projet pour son grand oral. Les échanges d’informations et les débats s’enchainent sous les yeux captivés des élèves. Des questions éthiques émergent les amenant à donner leurs avis. Emma prend la parole pour proposer à la classe d’organiser une collecte pour les enfants. Myriam Champeau et Sandrine Ackermann-Baums soulignent que nous ne sommes pas dans une action humanitaire, mais d’entraide et évoquent les notions de don et de « contre-don ». Il ne s’agit pas de mettre ces personnes dans une situation de dette mais bien de les impliquer, de leur redonner leur pouvoir d’agir pour qu’elles deviennent pleinement actrices de leur devenir.


Le comité de pilotage a offert aux lycéens une mise en situation ouverte sur de passionnants sujets de réflexion (action sociale/développement social du territoire, don/contre-don, financement d’un projet par l’activité ou par des subventions publiques, faire avec/ faire pour, …). Une occasion unique de vivre théorie et pratique, de compléter la théorie sur la démarche de projet par une projection concrète des possibilités offertes grâce à son utilisation réfléchie et concertée. L’intelligence relative à ce processus se développe par l’expérience vécue dans le cadre collectif. L’intelligence collective est l’art de nous relier, l’art d’interagir, l’art de laisser émerger quelque chose de neuf dans l’inconnu parce qu’on est plusieurs, parce que chacun se décentre et qu’avec le pluriel, la créativité est à l’œuvre d’une vie pleine d’espérance.

Amélie QUINTANA

‹ Retour

Nous contacter


Par téléphone : 03 89 21 75 21
Par courriel : formulaire

Stacks Image 429
      Page mise à jour le 21/03/2022