Blog - Collège Épiscopal Saint André


+

Le compte à rebours du voyage à PRAGUE des Terminales Technologiques commence dès le jeudi matin dans les couloirs du LT... une certaine effervescence, une fébrilité se dégagent des groupes d’élèves enthousiastes que l’on croise.
Vers 22h, le bus arrive, et à son bord, Emilien, notre conducteur, qui nous fait la surprise de nous accompagner pendant ces 4 jours, pour la deuxième année consécutive.

Le voyage de nuit se déroule dans le calme et le repos et nous découvrons au petit matin, la ville de PRAGUE, sublime à l’aurore telle une gemme dorée, sertie entre ses ponts.

Le Café de la Maison Municipale OBECNI DUM, mitoyen à l’imposante Tour Poudrière, nous ouvre ses portes et un copieux petit-déjeuner nous est servi dans un cadre Art Nouveau d’une immense richesse signé par les artistes tchèques MUCHA et SALOUN.


Nos guides Radka et Jan se présentent et nous entraînent vers la découverte de la Vieille Ville. Nous traversons l’immense Place de la Vieille Ville STARE MESTO.
La Tour de l’Horloge astronomique rassemble devant elle une marée humaine de touristes à l’affût, prêts à immortaliser avec leurs smartphones la danse des Apôtres qui se présentent à la fenêtre toutes les heures. Différents styles architecturaux ornent la place avec ses façades remarquables : néo-Renaissance, Baroque, Gothique rayonnant de Notre Dame de Tyn et ses deux flèches noires culminant à 80 m, sgraffites du 17
e de la Maison à la Minute ayant hébergé la famille KAFKA. Cette place nous transporte vers des siècles révolus et l’on se sent devenir acteur dans un décor de cinéma à ciel ouvert....


Longeant l’Avenue de Paris, bordée de boutiques de luxe qui lui confèrent le surnom de « Champs Elysées de Prague » nos pas se dirigent vers le quartier juif et plus précisément vers la Synagogue MAISEL. L’évolution de la communauté juive est relatée et une collection d’objets d’art et de culte est exposée. Ensuite, la Synagogue PINKAS, bâtie en 1535, modifiée au 19e siècle, est un lieu ouvert au public et dédié aux 77297 juifs de Bohême et de Moravie victimes de l’Holocauste : leurs noms écrits sur les murs, l’exposition des dessins d’enfants juifs du ghetto de TEREZIN suscitent l’incompréhension, l’impensable, l’inconcevable auprès de nos élèves.

Puis nous pérégrinons entre les tombes du vieux cimetière juif datant du début du 15e siècle. L’enchevêtrement des pierres tombales n’est que la partie visible d’une superposition de tombes de 100 000 défunts à travers trois siècles et demi. Nous poursuivons et terminons la visite du quartier juif par la découverte de la Synagogue Vieille-Nouvelle, l’un des plus vieux édifices gothiques de Bohême où le culte est encore célébré : au centre, la grande estrade utilisée pour la lecture de la Torah et près du mur, l’arche contenant la Torah.


La pause-déjeuner permet à nos élèves gourmets de découvrir des spécialités gustatives tchèques telles que le TRDELNIK, curiosité gourmande à base de pâte briochée roulée dans le sucre cannelle, « entortillonée » sur une broche, cuite sur des braises et dégustée chaude par le chaland.

L’après-midi est dédiée à la visite de la Vieille Ville STARE MESTO et la traversée du fameux Pont Charles construit au XIVe siècle sur la VLTAVA. Ce monument baroque incontournable relie la Vieille Ville animée et bondée, au quartier MALA STRANA, Petit Côté, situé au pied du Château. L’ambiance y est plus paisible, sur ses placettes et le long des ruelles bordées de palais, ambassades et jardins. Les jardins du Palais Wallenstein, actuel Sénat de la République Tchèque, invitent à une pause contemplative. Plus insolite, le Mur Lennon, lieu de résistance contre le régime communiste en 1988, est devenu un symbole de paix et de liberté recouvert de graffitis.... Chaque année nos élèves apprécient de poser pour une photo souvenir de voyage... ce groupe sympathique ne déroge pas à la tradition.


La fin de cette première journée dense suppose une installation à l’hôtel OLSANKA des plus appréciées et attendues.

Samedi matin, Emilien nous conduit à NIZBOR, petite bourgade au cœur de la Bohême. Nous sommes attendus pour la visite guidée de la cristallerie RÜCKL.
À notre surprise, une petite kermesse anime les abords de l’usine, l’ambiance est festive. Le feu fascinant, la matière en fusion façonnée par l’artisan verrier souffleur et le graveur de pièces de cristal, donnent naissance à de véritables œuvres d’art.

De retour à Prague en début d’après-midi, nous nous dirigeons avec notre guide vers le Monastère des Prémontrés de STRAHOV qui détient en ses murs plus de 200000 ouvrages, et s’avère être la bibliothèque la plus précieuse et la mieux conservée d’Europe. La salle de Théologie de style baroque datant du 17e siècle, ainsi que la salle de Philosophie de style néo-classique du 18e siècle nous ont surpris par la magnificence des décors, des boiseries et des peintures.

Ensuite, le Château de Prague s’ouvre à notre curiosité. L’ensemble est constitué par le Château, siège de la Présidence de la République Tchèque, l’imposante Cathédrale Saint Guy, l’ancien Palais Royal, la basilique Saint Georges, bel édifice roman flanqué d’une façade baroque, et la Ruelle d’Or aux charmantes maisonnettes multicolores, qui doit son nom aux orfèvres qui l’habitaient autrefois.

Une promenade en bateau sur la VLTAVA agrémente cette fin de journée et repose nos jambes pendant que le regard porte vers les édifices praguois de part et d’autre des rives, sensible à l’harmonie architecturale que forme la ville sous les rayons d’un soleil d’automne.

Dimanche matin, nous prenons la route vers TEREZIN. Nous visitons la petite forteresse transformée par la Gestapo en 1940 en camp de concentration pour les juifs tchèques avant la déportation vers les camps de Treblinka et Auschwitz et le musée du ghetto juif de Theresienstadt. La visite, à l’évocation des conditions de détention, laisse place au silence.

Le devoir de mémoire fait son œuvre...
L’après-midi est encore dédiée à l’histoire contemporaine et nous retournons au centre de Prague. Le nouveau musée du Communisme évoque cette période de plus de quarante ans où le peuple tchèque a vécu sous la dictature communiste.
Enfin, un dernier quartier libre permet de profiter de Prague au gré de nos envies.

En guise de conclusion et de remerciements à notre conducteur Emilien, à la joyeuse équipe des accompagnateurs et particulièrement Madame CISERI, cette citation de Franz KAFKA :

« Le regard ne s’empare pas des images, ce sont elles qui s’emparent du regard. Elles inondent la conscience. »

Caroline SCHALLER 

‹ Go Back

Nous contacter


Par téléphone : 03 89 21 75 21
Par courriel : formulaire

Stacks Image 429