Point de difficulté pour la dictée

Que nenni ! Quatre élèves de la seconde passerelle du Lycée Technologique ont dompté les fautes d’orthographe, amadoué la grammaire et bravé vaillamment les embûches des expressions désuètes que comportait la difficile dictée du Rotary Club de Colmar.

Parmi 200 candidats, dans l’amphithéâtre de l’IUT du Grillenbreit, elles ont appliqué les quelques règles revues lors de leur séance d’exercice du Projet Voltaire, le mardi matin. Lue par le célèbre « Albert de la Vallée de Munster », cette dictée fut aussi un moment très convivial pour les amoureux de la langue française.

Virginie SCHOEN

Don du sang à Saint André

Le DON  DE SANG qui s’est tenu lundi 18 mars au LET a donné satisfaction à tous les personnels de l’équipe de l’EFS (Établissement Français du Sang).

Le cadre exceptionnel du LET, et surtout la rencontre avec nos lycéens sympathiques, solidaires et généreux,  leur ont permis de réaliser une collecte agréable et fructueuse :

– 29 candidats se sont présentés,

– 23 prélèvements ont été réalisés, dont 19 personnes  « premier don ».

Un MERCI particulier à Sandrine DELPORTE, notre infirmière scolaire, par qui l’information sur le DON du SANG a été véhiculée auprès de nos  élèves de Terminale et nos étudiants de BTS.

Une petite appréhension maîtrisée, une responsabilité engagée, une collecte surmontée, une collation partagée, une joie et une fierté exprimées !

BRAVO à nos élèves et étudiants courageux !

Il est important désormais, de renouveler cet acte régulièrement, véritable DON DE SOI !

Caroline SCHALLER

Les scientifiques mettent leurs empreintes dans l’élucidation de l’énigme criminelle

Éprouver le frisson de passer de l’autre côté du ruban et entrer dans la scène de crime.

Les élèves de Terminale STL ont découvert toutes les ficelles du métier de la Police Technique et Scientifique lors de leur visite du Commissariat de Colmar. Méthodologiquement, les experts ont repéré les indices disséminés tout autour du cadavre, pour mieux les analyser un par un.  Mettre en évidence et relever les empreintes digitales sur un verre et les comparer en 12 points aux empreintes du fichier national des empreintes digitales ; passer à la loupe le suspect interpellé (mesure, photos, prise d’empreintes, description corporelle) : élémentaires ! Nos scientifiques, rigoureux et fins limiers sont devenus le temps d’une journée de précieux assistants de la Police et se sont trouvés pour certains une certaine filiation avec un certain Mr Holmes.

      

Le Lycée Technologique remercie le Commissariat de Colmar pour son accueil et plus précisément Madame la Commissaire Virginie PERREY, Madame le Commandant FIER BAVOUX, Madame Elodie RAUL et Monsieur Victorien DEVESSIERE les deux Techniciens.

Virginie SCHOEN

Hommage aux victimes de l’attentat de Strasbourg

Le 11 décembre 2018 restera une date chargée de douleur et de tristesse en Alsace. La féerie de ce mois de fête s’est voilée et notre région s’est trouvée endeuillée par l’attentat de Strasbourg. Les élèves de Première, suite au report de la Journée des Universités, ont mené une réflexion sur cet acte terroriste. Alors que plusieurs affiches rendaient hommage aux victimes de Charlie Hebdo et à celles du Bataclan en 2015, témoignant ainsi d’un élan de solidarité du monde entier, pourquoi les manifestations de soutien n’ont-elles pas été aussi nombreuses dans le cas de Strasbourg ? … Parce que Strasbourg n’est pas la capitale de la France ? Parce que les victimes ont été moins nombreuses ? S’agit-il pour autant d’un attentat de moindre importance ? L’émotion palpable face à l’atrocité de l’événement n’a pas empêché les élèves de mener une réflexion riche et pertinente, et les questions ont été nombreuses.

Suite à l’étude de deux dessins réalisés par l’argentin Cristian Dzwonik en 2015, les élèves ont décidé de rendre hommage aux victimes de l’attentat de Strasbourg en créant leur propre affiche en espagnol. La Colombe de Picasso, symbole de paix, apporte un message d’espoir dans ce tableau noir rempli de mots aux connotations diverses. Nos élèves ont du cœur, certes, mais aussi du talent comme le démontrent les détails des deux affiches réalisées au lycée général et au lycée technologique.

Célia PHILIPPE

 

La Cathédrale de Strasbourg par Paul Viry Rugova de 1re9

La reprise du dessin de Erwan Le Gall par Chloé Zante de 1re8

 

Le nom de la ville de Strasbourg en Espagnol, ESTRASBURGO, réalisé par Swann Jehl de 1re5, Yoann Kubler de 1re5 et Audric Moine de 1re4.

Carnaval au Lycée Technologique, de la fiction à la réalité

Pouvoir entrer, le temps d’une récré, dans la peau de son personnage de film/série préféré ? Le désir comblé de quelques élèves du LET. L’atrium qui a pourtant vu passer de nombreuses décennies, a accueilli ce mardi gras, de grands noms du cinéma. Le jury d’honneur, après délibération, a remis les prix aux 3 plus beaux déguisements. Les étoiles ont brillé dans les yeux des participants.

    

Virginie Schoen

Avoir le bon réflexe pour sauver une vie

Des groupes d’élèves du Lycée Technologique se forment depuis quelques mois à la Prévention et aux Secours Civiques de niveau 1 (PSC1), pour réduire leur vulnérabilité face aux catastrophes de la vie quotidienne et apprendre par des gestes de base à porter secours.

Après avoir validé une formation théorique en ligne, ils participent à une formation pratique ou alternent échanges théoriques, apprentissages pratiques et mises en situation. Malaises, plaies, brûlures, arrêt cardiaque, etc… qui touchent grands et petits n’ont plus de secrets pour les lycéens. Cette formation très appréciée et suivie rigoureusement leur permettra d’exécuter une action citoyenne d’assistance.

Virginie SCHOEN

Saint André en émoi

Le samedi 24 novembre, le lycée technologique Saint André a ouvert ses portes aux adolescents et aux adultes (parents et professeurs) pour une matinée de promotion de la santé et du bien-être de tous. Cette matinée a proposé une symbiose entre trois univers bien différents. Et si les jeunes, leurs parents et leurs professeurs choisissaient d’être là, pour cette rencontre Adultes écout’émoi ?

La Terminale ST2S a piloté ce projet interfilière encadré par le professeur de Sciences et Techniques Médico-Sociales, Amélie QUINTANA. Après un petit déjeuner gourmand et local, préparé par les BTS Economie Sociale et Familiale et animé par le Musicien Maraîcher Gabriel WILLEM, les participants ont été invités à participer à des animations proposées et organisées par les filières technologiques, leurs professeurs et les partenaires du projet.

Sommeil, nouvelles technologies et apprentissage…

Durant l’exposition « Sommeil’émoi », organisée par les 1res ST2S et leur professeur de Biotechnologie : Pascale DIMANCHE, diplômée en Sophrologie, adultes et adolescents ont pu être informés sur la nécessité de bien dormir pour mieux apprendre. De la même manière, les affiches de l’atelier « Réveill’émoi », conçues par les Secondes, ont eu pour objectif de lancer l’alerte sur le lien entre l’utilisation des nouvelles technologies et le sommeil des adolescents.

Apprendre aux adultes et jeunes à communiquer.

Dans l’atelier « Outill’émoi », Astrid CISERI, responsable du Lycée Technologique et diplômée en coaching de vie sociale, a donné aux adultes et aux ados des clés pour mieux communiquer et favoriser le « mieux vivre ensemble ».

Dans le même esprit, « Accompagn’émoi », atelier animé par Yannick CLAUDE, éducateur spécialisé de la maison des adolescents de Mulhouse et Véronique GONTARD, parent formé en communication non violente, interroge nos rythmes de vie qui rendent parfois difficiles les relations adultes-ados. Ainsi, les participants sont invités à poser un regard sur leurs façons de communiquer.

L’adolescence est une période de transition qui peut amener les jeunes à perdre l’estime d’eux-mêmes entrainant ceux-ci à trouver des échappatoires à leur mal-être.  À travers l’atelier « Estim’émoi », Noémie HARRIET, chargée de projet à l’association « La Ligue contre le Cancer », a suscité des échanges sur le lien entre l’estime de soi et les conduites à risques.

« Des motsd’émoi» est une pièce écrite, dirigée et mise en scène par Olivier CORDIER, professeur de théâtre. C’est avec légèreté, humour et un fond de comédie dramatique, que des thématiques d’actualité (hygiène des ados, suicide, harcèlement, écrans, relations affectives) sont jouées par les parents, enseignants et adolescents.

 Prendre soin de soi, jouer, se détendre…

Dans l’atelier « Détent’émoi », Céline WINTENBERGER, praticienne en Shiatsu à Cernay, a montré comment le « Toucher » permet de dénouer certaines tensions entre ados et adultes sans exprimer de mots. Les participants, en binôme, ont pu apprendre à détendre le haut du corps et le crâne.

Le lien entre stress, alimentation, rythme de vie et qualité du microbiote a été démontré grâce à l’exposition « Microbiot’émoi », animée par les 1res STL sous la direction de Pascale DIMANCHE, professeur de Biotechnologie.

« MangerBouger’émoi » est une animation élaborée par les étudiants en DECESF en collaboration avec Laura SEYLER, professeur d’Anglais et marathonienne. Son ambition a été de réveiller les consciences sur l’importance de bien manger et de faire du sport à l’adolescence.

Parce que jouer et rire sont des ingrédients indispensables à une relation adultes-ados épanouie, les amateurs de « Question pour un Champion » ont pu se retrouver dans l’atelier « Cultiv’émoi » animé par les terminales STMG sous la coordination de François SESSA, professeur d’Économie et Gestion.

S’informer, lire et sourire pour une photo souvenir

Une mallette « Inform’émoi », créée par les premières ST2S sous la direction de Romaine NEY, professeur de Sciences et Techniques Médico-Sociales,  a été mise à la disposition du public.  Chacun a pu glisser, dans son sac en toile personnalisé avec le logo du projet, des informations sur les thématiques et lieux ressources en lien avec la santé et le bien-être des ados.

Les participants pouvaient également repartir avec des livres achetés sur le stand « Livr’émoi ». Ces ouvrages, abordant l’ensemble des sujets évoqués dans la matinée, ont été choisis par les élèves de Terminale ST2S avec la collaboration de la librairie Hartmann.

Enfin, adultes et jeunes ont pu immortaliser cet évènement en conservant une photo polaroid prise dans l’atelier « Photo’émoi ».

La matinée s’est terminée dans la convivialité autour d’un verre de l’amitié.

Amélie QUINTANA

Les délégués des lycéens au cœur de l’Europe

En levant les yeux sur les murs de la cour elliptique du Parlement Européen de Strasbourg, les délégués ont tous pris la mesure de la grandeur et du poids de ce lieu de coopération entre 28 états voisins. Ce 6 novembre 2018 au matin, les lycéens se sont rendus à Strasbourg, au cœur de l’Europe, pour y visiter la plus grande assemblée parlementaire élue au suffrage universel au monde. La visite guidée des bâtiments a permis de se familiariser avec l’histoire, les pouvoirs et les missions de cette imposante instance mais tous ont senti réellement vibrer leur cœur de jeunes européens quand soudain s’est ouvert devant eux la majesté de l’hémicycle, siège des séances plénières de 751 députés qui représentent 380 millions d’électeurs. Comme eux, ces députés ont le devoir de rapporter la voix de tous, mais aussi de travailler en étroit lien pour avancer.

Puis, la chaleur de la salle du Collège Saint-Étienne et les victuailles ont permis à chacun de prendre des forces avant de retourner battre le glacial pavé strasbourgeois.

L’après-midi, le cadre authentique de la Petite France a servi de trame au jeu de piste « Kidnapping à la Petite France » qui attendait les délégués. Les Sherlock Holmes en devenir, par équipe, carnet de route et accessoires d’enquêteur sous le bras, ont arpenté le centre historique et ses belles bâtisses au bord de l’Ill pour découvrir le mobile du crime et inculper le meurtrier. Toutes les équipes ont finalement convergé vers un même lieu pour la remise officielle des prix par notre coach-enquêtrice du jour. Les semelles usées et les bouts de nez gelés, les jeunes européens, les yeux étoilés, ont regagné le lycée.

Virginie SCHOEN

Journées du Patrimoine 2018, un engagement des élèves gravé dans le marbre

Près d’une vingtaine d’élèves du Lycée Technologique ont généreusement écourté leur grasse matinée du samedi matin 15 septembre 2018 pour faire découvrir marbre, vitraux , verrière, porte de coffre-fort et escaliers monumentaux aux visiteurs ébahis des Journées du Patrimoine. Ce fut aussi l’occasion pour les hôtes d’un jour de présenter les différentes filières du lycée et leur cursus scolaire. Les nombreux visiteurs, souvent clients de cette ancienne banque, se sont rappelé des souvenirs émus de leurs passages aux guichets, tirelire à la main.

L’engagement, l’implication des élèves et leurs sourires ont conquis les visiteurs.

Merci à tous pour ces belles rencontres.

Virginie SCHOEN